Forces armées mauritaniennes

(Redirigé depuis Armée mauritanienne)

Forces armées mauritaniennes
Image illustrative de l’article Forces armées mauritaniennes

Création 25 novembre 1960
Pays Drapeau de la Mauritanie Mauritanie
Type Forces armées
Rôle Défense du territoire mauritanien
Effectif 20 000[réf. souhaitée]
Composée de Force terrestre
Marine
Force aérienne
Gendarmerie
Guerres Guerre du Sahara occidental
Coup d'État échoué de juin 2003 en Mauritanie
Guerre du Sahel
Commandant Général de corps d'armée Mokhtar ould Bolla Chaabane

Les Forces armées mauritaniennes sont composées, en 2020, des forces terrestres (~26 000 militaires), de la marine (1 000), de la force aérienne (350) ainsi que d'une Gendarmerie (~4 000).

HistoireModifier

En 2019, la quasi-totalité des trente-quatre généraux mauritaniens sont des Maures blancs. Seuls deux sont Haratines [descendants d’esclaves] et aucun Négro-africain[1],[2].

Force terrestreModifier

Les forces terrestres mauritanienne sont constituées de 15 000 hommes et femmes et comprend les unités et équipements suivants[Quand ?] :

Unités
Équipements principaux[3]
Équipement Mission En service Remarques
T-55   Char de combat 35 depuis 1991
AML 60   Véhicule blindé léger 20 depuis 1970
AML 90   Véhicule blindé léger 40 depuis 1970
Alvis Saladin (en)   Véhicule blindé léger 40 depuis 1990
M3   Véhicule blindé transport de troupes 20 depuis 1978
M8   Véhicule blindé à roues 15 depuis 1960
Alvis Saracen (en)   Véhicule blindé transport de troupe 5 depuis 1990
M 101   Canon tracté de 105 mm 36
D-30   Obusier tracté de 122 mm 20
D-74   Canon tracté de 122 mm 24
Mortier de 120 mm Mortier 30
Mortier de 81 mm Mortier 24
Mortier de 60 mm Mortier 60
MILAN     Missile anti-char 24
RPG-7   Arme anti-char 48
Canon sans recul Arme anti-char 114 de type M-40A1 (106 mm) ou M-20 (75 mm)
Missile surface-air   Anti-aérien 104 de type SA-7 et SA-9
Canon antiaériens Anti-aérien 82

MarineModifier

La Marine de Mauritanie est servie par 650 hommes et utilise principalement 13 patrouilleurs à partir des bases navales de Nouadhibou et Nouakchott. Les navires en service sont[Quand ?] :

Navire Nombre Details
L981 Nimlane 1 navire de débarquement de 1 750 t, avec hélicoptère sur le pont arrière et deux bateaux pour l'infanterie marines et un canon de 76 mm mis à l'eau le 22 octobre 2018 par le chantier naval chinois Wuchuan.
Limam El Hadrami 1 Déplacement : 80 t standard - Vitesse maximale : 14 nœuds - Distance franchissable : 900 milles nautiques à 11 nœuds - Équipage : 13 (1 officier, 12 matelots) - Armement : 2×2 14,5 mm (AA et surface).
Vedettes 2 de 20m
Arguin 1
Abou Bekr Ben Amer 1 Mis en service et inauguré en 1992.
patrouilleur Gorgol 1
Timbedra 1

Force aérienneModifier

La Force aérienne islamique de Mauritanie est servie par 350 hommes et déploie principalement 15 avions de transport et 6 hélicoptères à partir des bases aériennes de Nouadhibou et Nouakchott[Quand ?].

Appareils en service

Public :

Appareil Mission En service Remarques
Basler BT-67   Avion cargo 1 depuis 1998
Cessna 208 Caravan   Avion de transport 2 Donnés par les États-Unis en 2014, seront convertis en avions de reconnaissance[4]
Cessna 337   Avion de liaison 2 depuis 1976
Embraer EMB 312   Avion d'entraînement et d'attaque + de 4 Donné par la France en 2011[5]- un s'est écrasé en 2011
Marchetti SF.260   Avion d'entraînement 4 depuis 2000
Harbin Y-12   Avion de transport 1 depuis 1995 - un autre appareil s'est écrasé en 1996
Xian Y-7   Avion de transport 1 depuis 1997
CASA C-212   Avion de transport 1 depuis 2008
BN-2 Islander   Avion de transport léger ADAC 9 depuis 1976
Harbin Z-9   Hélicoptère polyvalent 2 depuis 2003
Hughes MD 500 Defender   Hélicoptère léger 4
Pilatus PC-6/B2-H4 Turbo-Porter   Avion de transport léger ADAC 1 depuis 2012[6]
Agusta westland

AW109

Hélicoptère 2 2014
Casa CN235 Avion de transport et cargo 2 Réçu par les Emirates Arabes Unies en 2019


Notes et référencesModifier

  1. Pierre Daum, « Mauritanie, une société obsédée par la couleur de peau », sur Le Monde diplomatique,
  2. « Mauritanie : le bilan en demi-teinte des deux quinquennats de Mohamed Ould Abdelaziz », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Forces terrestres de Mauritanie
  4. Philippe Chapleau, « ISR: l'Africom va financer la transformation de Cessna 208B africains », sur Ouest-France, (consulté le ).
  5. (en) « Mauritanian Tucano deliverie's continue. », sur http://smallairforces.blogspot.fr/, (consulté le ).
  6. S/N 981, pc-6.com.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Anthony G. Pazzanita, « Armed forces », in Historical dictionary of Mauritania, Scarecrow Press, Lanham (Maryland) ; Toronto, Plymouth (Royaume-Uni), 2008 (3e éd.), p. 72-80 (ISBN 9780810855960)