Ouvrir le menu principal

Armée de terre brésilienne

Armée brésilienne

Exército Brasileiro

Image illustrative de l’article Armée de terre brésilienne
Sceau de l'Armée brésilienne

Création 1822-aujourd'hui
Pays Brésil
Branche Armée de terre
Effectif 222,732 [1]
Drapeau
Défilé en 2003.

L'Armée brésilienne (portugais: Exército Brasileiro) est la composante terrestre des forces armées brésiliennes. Création royale de 1822, elle connut au XIXe siècle de longues guerres contre ses voisins qui permirent au pays d'agrandir son territoire. Au XXe siècle, hormis la Seconde Guerre mondiale, son action se décomposa en de nombreux coups d'État et en missions de maintien de l'ordre conservateur.

HistoriqueModifier

Article détaillé : Armée impériale brésilienne.

Créée en même temps que l'indépendance du Brésil en 1822 par Pierre Ier du Brésil, cette armée participa aux nombreux conflits de l'Empire brésilien (guerre d'indépendance, rébellions internes et guerres étrangères) au XIXe siècle.

Force expéditionnaire brésilienneModifier

Peu de temps après la déclaration de guerre à l'Axe en 1942, le président brésilien enjoint à la population de soutenir l'effort de guerre. En deux ans, il enverra 25 000 hommes en Europe dans le cadre de la Force expéditionnaire brésilienne sur un total de 100 000 prévus. Ils combattront dans le cadre la campagne d'Italie.

C'est au début de juillet 1944 que les 5 000 premiers soldats brésiliens arrivent en Italie, plus précisément à Naples. Ils sont incorporés à la Task Force 45 de l'United States Army. Fin juillet, de nouveaux soldats arrivent, rejoints en novembre 1944 puis en février 1945 par de nouveaux renforts. Au début, les Brésiliens doivent changer leurs uniformes à cause du climat italien. Ensuite, ils rejoignent Tarquinia à 350 kilomètres au nord de Naples où ils deviennent membres de l'armée de Clark. En novembre 1944, la FEB est finalement incorporée au IVe corps US du général Crittenberger.

Les premières opérations des troupes brésiliennes sont des opérations de reconnaissances effectuées à la fin du mois d'août. Les Brésiliens devaient remplacer les troupes françaises parties pour servir à l'opération Dragoon. Le 16 septembre, ils occupent Massarosa puis le 18 septembre la ville de Camaiore puis d'autres villes. La FEB avait déjà conquis auparavant le Monte Prano qui contrôlait la vallée de Serchio et celle de Castelnuovo. Les Brésiliens avaient jusqu'alors subi relativement peu de pertes. La FEB se dirigea vers les Apennins où ils durent durant un hiver rigoureux faire face à la résistance de la Ligne Gothique.

Dans le nord de l'Italie, les Brésiliens apportèrent aux Alliés une contribution importante que reconnurent les Allemands. En février 1945, les troupes de la FEB de conserve avec celle de la 10e division de montagne américaine devaient réduire les dernières positions allemandes dans les Apennins. Ces positions contenaient notamment une puissante artillerie, très gênante pour la progression des Alliés notamment par ses tirs sur la route 64 en direction de Bologne.

À la suite de l'offensive, Brésiliens et Américains ont pris position dans les Apennins du 18 février au 5 mars. À la suite de l'offensive d'avril, les Allemands sont poussés à battre en retraite et Bologne est capturée le 21 avril par les troupes polonaises et américaines. Ensuite, les Allemands continuent à se replier et les Alliés sont soutenus par les mouvements de résistances italiens. Ainsi, les Américains parviennent à conquérir Parme, Modène et Gênes. La VIIe armée britannique prend elle les villes de Venise et Trieste. Les forces brésiliennes capturent un grand nombre d'Allemands à Collecchio et doivent ensuite briser une résistance allemande dans la région de Taro. Encerclées près de Fornoue, les forces allemandes doivent se rendre le 28 avril. Plus de 20 000 hommes dont une partie de la 148e division d'infanterie, de la 90e division légère et d'autres unités fascistes italiennes. Le 2 mai, les Brésiliens arrivent aux portes de Turin et rencontrent les troupes françaises qui ont franchi la frontière. D'autres troupes brésiliennes continuaient de leur côté à poursuivre les unités allemandes en retraite dans les Alpes. La nouvelle de la mort de Hitler mit définitivement fin aux combats en Italie et les troupes de l'Axe se rendirent aux Alliés.

Au XXIe siècleModifier

En 2008, l'armée dispose d'un effectif de 190 000 militaires, d'un budget de 2,4 milliards de réal brésilien, d'un total de 1 472 véhicules blindés, 6 676 véhicules non blindé et de 482 pièces d'artillerie[2].

Armement de l'infanterieModifier

Jusqu'en 1940, il était d'origine allemande et souvent identique à celui en service au Portugal. Depuis 1945, il est construit localement par les IMBEL qui obtint plusieurs licences de la FN Herstal.

Armes en service de 1894 à 1945Modifier

Armes légères en service depuis 1945Modifier

Cet armement est identique à celui des pays de l'OTAN. Il se compose comme suit :

Équipement actuelModifier

Chars, blindés et artillerie actuellement en service (2012)Modifier

Équipement Origine Type Versions Nombre en service Notes
Leopard 1   Allemagne char d’assaut 1A1 128 Prévisions de retraite à venir. 39 opérationnel.
Leopard 1   Allemagne char d’assaut 1A5 250 Prévision partielle de modernisation
M-60   États-Unis char d’assaut A3 91
EE-9 Cascavel   Brésil Automitrailleuse de reconnaissance EE-9 600 409 opérationnels, dont 45 ont été requalifiés. Prévision de modernisation ultérieure. Futur remplacement par une éventuelle version 8x8 de VBTP-MR.
EE-11 Urutu   Brésil Véhicule de transport de troupes EE-11 723 Être destiné à des tâches auxiliaires. 121 ont été repotentialisés.
M113   États-Unis Véhicule de transport de troupes M113 584 Modernisé à la norme M113A2Mk1-BR
VBTP-MR (en)   Brésil Véhicule de transport de troupes Guarani 400 2044 en commande (jusqu'en 2030)
Obusier M108 (en)   États-Unis Obusier automoteur 105 mm 72 Retraités
M-109   États-Unis Obusier automoteur 155 mm 169 37 M109A3

100 M109A5

32 M109A5+

ASTROS II   Brésil Lance-roquettes multiples 108/180/300/450 mm 64 20 ASTROS II MK3

18 ASTROS II MK3M

26 ASTROS II MK6

AV-SS 12/36 (en)   Brésil Lance-roquettes multiples 70 mm +100
ASTROS HAWK   Brésil Lance-roquettes multiples 70 mm 60
M578   États-Unis Véhicule de commandement 17 Modernisé
Obusier M114 155 mm   États-Unis Obusier 155 mm 92 En cours de remplacement par le M198
Obusier M777 155 mm   Royaume-Uni Obusier 155 mm - acheter dans les études
L118 (en)   Royaume-Uni Obusier 105 mm 36
OTO Melara Mod 56 (en)   Italie Obusier 105 mm 72
Obusier M101   États-Unis Obusier 105 mm 320
Obusier M102   États-Unis Obusier 105 mm 19
M2 (en)   Brésil Mortier 120 mm 60
Mortier M30 107 mm (en)   États-Unis Mortier 107 mm 209
M936 AGR   Brésil Mortier 81 mm 1019
RO   Royaume-Uni Mortier 81 mm ?
M949 AGR   Brésil Mortier léger 60 mm 1050
Mortier Brandt 60 mm   France Mortier Léger 60 mm 1000
Canon bitube Oerlikon 35 mm   Suisse  Italie DCA 35 mm 38 Mise à niveau à la norme GDF-007 à l’étude. Portée 4 km, altitude 3 000 m. Prise en charge du système de radar Fledermaus (12 unités, 20 km) ou de la nouvelle acquisition SABER M-60 (60 km - 5 000 m, 20 achetée)
Bofors 40 mm L/70   Suède DCA 40 mm 24 en cours de mise à niveau, remplacement à l'étude, portée 4 km, altitude 3 000 m, prise en charge du système radar EDT-FILA (12 unités, 20 km) ou de SABRE M-60 récemment acheté (60 km - 5 000 m, 20 achetés)
Bofors 40 mm L/60   Suède DCA 40 mm 103 En cours de remplacement par Igla SAM
Canon sans recul M40 (en)   États-Unis Canon sans recul servi par les fantassins 106 mm 194
Carl Gustav M2   Suède Arme antichar 84 mm 300
AT4   Suède LRAC 84 mm 1500 En cours de remplacement par l'ALAC
ALAC   Brésil LRAC 84 mm 2000 Lance des grenades-roquettes portables en remplacement de l'AT-4
ERYX   France Missile antichar 57 En cours de remplacement par MSS 1.2
MILAN   France   Allemagne Missile antichar 20 En cours de remplacement par MSS 1.2
MSS 1.2 (en)   Brésil Missile antichar 400 Lanceur de missile portable longue portée. Anti-voiture Anti-Car Missile, d'autres peuvent être achetés
Igla   Russie Missile sol-air SA-18/SA-24 57
MSA 3.1   Brésil Missile sol-air MSA 3.1 En cours de développement

Unités commandos et forces spécialesModifier

L'Aviation de l'Armée brésilienne (Aviacão do Exercito Brasileiro)Modifier

De taille modeste, le commandement aérien de l’armée de terre brésilienne comprend les hélicoptères des types suivants [Quand ?]:


Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. (pt) Journal Officiel de la Union Décret 9.249, de 26 décembre 2017
  2. (pt) « Uma nova agenda militar », Época,

Liens externesModifier