Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Armée de Virginie du Nord.

L'Armée de Virginie (unioniste) est constituée le 26 juin 1862 pour répondre à la vigoureuse contre-attaque menée par les sudistes qui, après avoir victorieusement défendu Richmond contre George McClellan (bataille de Seven Pines) le repoussent jusqu'à la mer (bataille des Sept Jours), puis lancent la campagne de Virginie Septentrionale (août-septembre 1862).

Après moins de trois mois d'action sous John Pope, l'Armée de Virginie (unioniste) rentre se réfugier à Washington. Elle est définitivement dissoute le 12 septembre 1862; ses éléments sont versés dans l'Armée du Potomac, et elle ne sera pas reconstituée.

L'Armée de Virginie (unioniste) ne doit pas être confondue avec l'Armée de Virginie du Nord (confédérée) qui lui sera opposée et la vaincra

MissionModifier

L'Armée de Virginie (unioniste) doit faire jonction avec l'armée du Potomac pour s'opposer à Lee qui, après la bataille des Sept Jours, lance vers le nord sa Campagne de Virginie Septentrionale (août-septembre 1862).

ConstitutionModifier

L'Armée de Virginie (unioniste) est formée à partir de quatre corps d'armée opérant autour de l'État de Virginie : ceux de John Charles Frémont (Mountain Department); d'Irvin McDowell (département de la Rappahannock); de Nathaniel P. Banks (Département de la Shenandoah) et de Samuel D. Sturgis (Brigade du District Militaire de Washington).

Le major general John Pope, auréolé de ses récents succès dans le sud à la tête de l'armée du Mississippi (unioniste), est nommé à la tête de cette nouvelle armée de 50 000 hommes. Elle est divisée en 3 corps d'armée, et 3 autres corps prélevés sur l'Armée du Potomac de McClellan lui seront ajoutés ultérieurement.

Principales actionsModifier

 
Bataille de Cedar Mountain. La lithographie de Currier and Ives dépeint pour une fois la réalité : les unionistes de Banks attaquent, et avec succès, les sudistes de Stonewall Jackson. Mais une vigoureuse contre-attaque de A.P. Hill donnera finalement la victoire aux confédérés

.

DissolutionModifier

Après son retour dans les murs de Washington, l'armée est dissoute (le 12 septembre 1862), et ses unités restantes sont incorporées à l'armée du Potomac, qui sera confiée à George McClellan.

Pope, protégé par Abraham Lincoln, rejette la responsabilité de ses échecs sur Fitz John Porter, est nommé dans le Minnesota, et combattra les Sioux lors de la guerre du Dakota (1862).

SourcesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier