Arlit (département)

département du Niger

Arlit
Arlit (département)
Le département de Arlit (en rose)
Administration
Pays Drapeau du Niger Niger
Démographie
Population 156 024 hab.
Densité 0,72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18° 44′ 13″ nord, 7° 23′ 07″ est
Superficie 21 677 400 ha = 216 774 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Niger
Voir sur la carte administrative du Niger
City locator 14.svg
Arlit
Géolocalisation sur la carte : Niger
Voir sur la carte topographique du Niger
City locator 14.svg
Arlit

Arlit est un département du Niger situé au nord-ouest de la région d'Agadez.

GéographieModifier

AdministrationModifier

Arlit est un département de 216 774 km² de la région d'Agadez.
Son chef-lieu est la ville d'Arlit.

Son territoire se décompose en [1] :

SituationModifier

Le département d'Arlit est entouré par :

Relief et environnementModifier

 
La vallée de Timia.

Le département d'Arlit est situé dans la zone saharienne du Niger. Il est dominé par le massif de l'Aïr, entouré à l'ouest par la plaine de Talak et à l'est par le désert du Ténéré.

Le mont Indoukat-n-Taglès, le point culminant de l'Aïr et du Niger avec 2 022 mètres, est situé dans les monts Bagzane, à la frontière avec le département de Tchirozérine.

Si le département est aride et minéral dans les deux tiers est, la plaine de Talak bénéficie de cours d'eau intermittents qui descendent du Tassili-oua-n-Ahaggar (au sud du Hoggar) et de l'Aïr.


PopulationModifier

La population est estimée à 156 024 habitants en 2011 [2].

ÉconomieModifier

L'uraniumModifier

Deux mines d'uranium, Arlit et Akouta, sont exploitées par des filiales de la société française Areva NC :

La mine d'Arlit, par la SOMAÏR[3] : la mine située à proximité de la ville d'Arlit est exploitée à ciel ouvert. La mine a produit 1 808 tonnes d'uranium métal en 2009, soit une production cumulée d'environ 50 000 tonnes depuis 1971. Environ 1 000 personnes sont employées par la SOMAÏR.

Les mines d'Akouta, par la COMINAK[4] : les gisements profonds situés dans la commune rurale d'Akokan (au sud d'Arlit) sont exploités sur les sites d'Akouta, Akola et Afasto. C'est la plus grande exploitation souterraine d'uranium au monde. Les mines ont produit 1 435 tonnes d'uranium métal en 2009, soit une production cumulée d'environ 60 000 tonnes depuis 1978. Environ 1 200 personnes sont employées par la COMINAK.

En raison de leur faible teneur en uranium (< 0,5 %) les minerais sont traités sur place à Arlit et Akouta. L'uranium, sous la forme d'uranates, est exporté vers la France par le port de Cotonou au (Bénin). En 2009, l'uranium représentait les 2/3 des exportations du Niger.

Le gisement d'Imouraren[5] situé à 80 km au sud d'Arlit dans la commune rurale de Dannet et découvert en 1966 devrait entrer en production fin 2014 (sauf nouveau retard). Exploité à ciel ouvert par la société Imouraren SA, ce gisement de 20 km², mais de très faible teneur (0,08 %) devrait produire selon AREVA environ 5 000 tonnes d'uranium métal par an pendant 35 ans, faisant du Niger le 2e producteur mondial.

Transport et communicationModifier

La ville d'Arlit possède un aéroport (code IATA RLT).

Le département est traversé par un grand axe nord-sud : la route nationale N25 Algérie-Arlit-Agadez-Tahoua (la route de l'uranium).

HistoireModifier

Culture et patrimoineModifier

La ville serait polluée par l'uranium. C'est cette thèse qui est développé dans le film "La Colère dans le vent" de Amina Weira (2016) qui raconte une partie de l'histoire de la ville.

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Institut National de la Statistique du Niger : Annuaire statistique des cinquante ans d’indépendance du Niger, p.49
  2. Institut National de la Statistique du Niger : Le Niger en chiffres 2011, p.23
  3. AREVA : SOMAÏR
  4. AREVA : COMINAK
  5. AREVA : Imouraren