Ark: Survival Evolved

jeu vidéo d'action-aventure en survie

Ark
Survival Evolved
Image illustrative de l’article Ark: Survival Evolved
Logo de Ark: Survival Evolved.

Éditeur Studio Wildcard
Développeur Studio Wildcard
Instinct Games
Efecto Studios
Virtual Basement
Musique Gareth Coker

Début du projet 2 juin 2015
Date de sortie Accès anticipé
(Windows)
(macOS, Linux)
(Xbox One)
(PS4)
Version complète
Version Version finale
Genre Action-aventure, survie
Mode de jeu Solo et multijoueur
Plate-forme Microsoft Windows
macOS
Linux
PlayStation 4
Xbox One
iOS
Android
Nintendo Switch

Steam


Évaluation PEGI 16
Moteur Unreal Engine 4[1]

Site web http://www.playark.com/

Ark: Survival Evolved est un jeu vidéo d’action-aventure et de survie, développé et publié par Studio Wildcard. Son accès anticipé a débuté le pour Windows[2], le pour Linux et macOS[3], le sur Xbox One dans le cadre du programme Xbox Game Preview[4] et le sur PlayStation 4[5]. Le jeu sort officiellement le sur Linux, Microsoft Windows, macOS, PlayStation 4 et Xbox One[6].

Système de jeuModifier

Dans le jeu, les joueurs doivent survivre dans un monde rempli de dinosaures, d'animaux préhistoriques et toutes sortes de créatures disparues, de dangers naturels et potentiellement de joueurs humains hostiles. Ils doivent aussi faire attention à leur vie, leur fatigue, leur poids, leur nourriture et leur soif, leur oxygène et leur torpeur ainsi que des dangers tels que les poisons, les maladies, la chaleur, le froid, etc. Le jeu peut être affiché en vue à la première ou troisième personne et les joueurs parcourent le monde ouvert et s'aventurent dans des endroits tels que les marécages, la toundra, la forêt de séquoia et ceci à pied, en chevauchant un dinosaure (ou autre créature montable) apprivoisé ou encore en volant. Pour cela il faudra au préalable fabriquer la selle spécifique du dinosaure apprivoisé.

Pour survivre à tous ces dangers, le joueur doit monter de niveau pour évoluer et avoir un meilleur équipement et davantage de confort. Pour fabriquer des outils, le joueur aura besoin de matériaux, il devra passer par le bois et la pierre puis par le métal et le ciment pour arriver aux polymères et matériaux électroniques. Le jeu propose à la fois une expérience en solo et en multijoueur, que ce soit en coopération ou non.

Parfois sur la carte, on peut voir des faisceaux lumineux de couleur blanche, verte, bleue, violette, jaune ou rouge. Ce sont des « beacons » (« balises »), des sortes de caisses de ravitaillement. Selon leur couleurs, le joueur doit avoir un certain niveau pour accéder à leur inventaire. Ils peuvent contenir des ressources, des objets utilisés ou non, des vêtements, des constructions pour une maison (fondations, toiture, murs…) ou encore des « blueprints » (« schémas », des plans permettant de fabriquer des objets sans avoir à les apprendre).

Le jeu fonctionne avec un système de recettes que le joueur doit débloquer à chaque niveau pris. À chaque niveau pris, le joueur obtient des « points d'engrammes » qui lui permettent d'apprendre des objets pour les fabriquer. (tous les cinq niveaux, le joueur gagne de plus en plus de points d'engrammes pour chaque niveau pris). Cependant, il y a trop d'engrammes à apprendre pour un seul joueur, celui-ci doit donc coopérer avec d'autres joueurs ou trouver des « blueprints » pour pouvoir profiter entièrement du jeu.

Sur la carte du jeu, on peut voir trois grands obélisques. À la base de ces obélisques se trouvent des téléporteurs pour accéder aux arènes des boss du jeu (la Broodmother Lysrix, une araignée de taille gigantesque et d'une très grande puissance, qui crache du venin et tisse des toiles d'araignée ; le Mégapithecus, un gorille énorme qui donne de violents coups de poing ; le Dragon qui peut voler dans les airs et cracher des flammes ; la Manticore, un lion ailé avec une queue de scorpion, disponible uniquement dans le DLC Scorched Earth ; Rockwell, un chimiste qui a subi des mutations et est entouré de tentacules, disponible dans le DLC Aberration ; le Titan du désert, disponible uniquement dans le DLC Extinction ; le Titan de la forêt, disponible uniquement dans le DLC Extinction ; le Titan de glace, disponible uniquement dans le DLC Extinction ; le King Titan, un titan qui a corrompu le monde, disponible uniquement dans le DLC Extinction ; Moeder, le maitre de l'océan, disponible uniquement dans le DLC Genesis ; le Maître contrôleur, disponible uniquement dans le DLC Genesis).

Lors des événements tels que Halloween ou Noël, le jeu dispose de certains contenus spéciaux pendant une durée limitée.

DéveloppementModifier

Le développement du jeu a commencé en octobre 2014. L’équipe de développement a mené des recherches sur l’apparence physique des dinosaures, mais a également pris des libertés esthétiques pour des raisons de commodité.

ExtensionsModifier

Ark: Survival of the FittestModifier

Le jeu possède un mode intitulé Ark: Survival of the Fittest disponible gratuitement sur Steam en 2016, indépendamment du jeu principal Ark: Survival Evolved. Ce mode fonctionne en multijoueur uniquement et est basé sur le célèbre jeu de Hunger Games. Les dinosaures présents dans Ark: Survival Evolved ne sont pas tous présents dans Ark: Survival of the Fittest et leurs statistiques ont été modifiées, ainsi que leur vitesse d'apprivoisement.

Il y a le choix entre trois modes de jeu : « chacun pour soi », « équipes de 2 joueurs » et « équipes de 4 joueurs ». Au départ, tous les joueurs sont réunis sur une plateforme centrale où des équipements et d'autres denrées sont disposés sur le sol. Les joueurs s'empressent alors de ramasser le plus possible de choses afin de commencer la partie avec une légère avance par rapport aux autres. Ensuite, les joueurs sont livrés à eux-mêmes et doivent s'équiper au plus vite pour survivre aux dinosaures et autres créatures, mais surtout aux autres joueurs. L'environnement de jeu est entouré par un dôme qui se referme sur lui-même au fur et à mesure que la partie avance, l'objectif étant de rassembler tous les joueurs restants sur la plateforme centrale à la fin de la partie. Les joueurs se voient alors confrontés à un combat final qui détermine l'équipe ou le joueur vainqueur.

Ark: The CenterModifier

Une conversion gratuite de Ark intitulée The Center est sortie sur Steam le 17 mai 2016. Elle ajoute une carte.

Ark: Primitive+Modifier

Une conversion gratuite de Ark intitulée Primitive+ est sortie sur Steam le 28 juillet 2016. Elle change le gameplay du jeu avec l'ajout de nouvelle ressources et de nouveaux items, et supprime l'âge moderne.

Ark: Scorched EarthModifier

Un premier DLC payant intitulé Scorched Earth est sorti sur Steam le 1er septembre 2016[7]. Ce DLC ajoute une nouvelle zone, Scorched Earth, ainsi que cinquante-deux nouveaux items et quatorze nouvelles espèces de créatures. Le DLC se déroule dans le désert. L'hydratation baisse beaucoup plus vite que dans le ARK de base, donc le joueur doit rapidement trouver une source d'eau pour survivre. La nature est deux fois plus hostile que dans la version de base et le joueur peut y trouver des wyvernes. Le DLC, contrairement au jeu de base, se déroule dans un univers fantastique, même si on peut y trouver des créatures présentes dans le ARK de base.

Scorched Earth est un monde complètement nouveau et différent de ARK. Il est composé de terres nues, déshydratées, où les survivants doivent immédiatement chercher de l’eau, chasser pour la nourriture, récolter la nouvelle flore, réaliser des nouveaux éléments artisanaux et construire un abri contre la chaleur extrême.

Scorched Earth est une carte entièrement nouvelle, composée de sept biomes déserts uniques — dunes, haut déserts, montagnes, canyons, terrains vierges, oasis et la « Tranchée du Dragon » (toujours dangereuse) — chacun avec sa propre esthétique, ses ressources et ses écosystèmes. Ils sont jonchés de ruines, de geysers et disposent de systèmes de grottes complexes.

Les biomes du désert sont remplis de nouvelles créatures fantastiques, dont beaucoup peuvent être apprivoisées. Il est ainsi possible de mener une caravane de morellatops ou de chevaucher une wyverne pouvant cracher des flammes.

L’eau, qui est l’une des ressources les plus faciles à obtenir dans The Island, devient sans doute l’une des ressources les plus précieuses dans cette nouvelle zone. Les joueurs doivent apprendre à survivre et à prospérer dans un environnement hostile et pauvre en eau.

Cinquante nouveaux éléments d’artisanat sont ajoutés, comme de nouvelles tenues et des structures pour se protéger de la chaleur, également de nouveaux outils sont disponibles pour aider à survivre dans l’environnement hostile. La fabrication d'un abri temporaire en utilisant des tentes est rendue possible. Sont ajoutées également l'utilisation de fouets, de boomerangs et de lance-flammes pour se défendre, des éoliennes pour produire de l’énergie propre, et des puits d’eau et raffineries de pétrole pour récolter des ressources rares. De nouvelles contraintes liées aux conditions météorologiques sont implémentées, comme les tempêtes électriques dangereuses, les aveuglantes tempêtes de sable, et les coups de chaleur.

La Manticore est ajoutée comme boss.

Scorched Earth apporte par ailleurs une nouvelle fonctionnalité appelée The Gateway, un transfert de ARK cross-serveur. Les survivants qui parviennent à survivre aux conditions arides peuvent aller et venir sur la zone de Scorched Earth à celle d’ARK: The Island, emportant avec eux les outils nouvellement recueillis, des armes, et leurs créatures nouvellement apprivoisées.

Ark: RagnarokModifier

Une conversion gratuite de Ark intitulée Ragnarok est sortie sur Steam le 12 juin 2017. Elle ajoute une carte et deux nouvelles créatures, le Griffon et la Wyvern de glace.

Ark: AberrationModifier

ARK: Aberration sort le 12 décembre 2017 pour PlayStation 4, Xbox One et PC.

L’extension offre plus de 300 heures de contenu y compris quatorze nouvelles créatures, cinq biomes et trente nouveaux engrammes[8].

Dans ARK: Aberration, les survivants se retrouveront sur un ARK dysfonctionnant avec un système de biomes souterrains élaboré, où se trouvent de nouveaux défis exotiques : lumière radioactive et risques environnementaux, tyroliennes, ailes pour planer, piolets d’escalade, grottes, batteries de rechange, etc., ainsi qu'une écurie de nouvelles créatures extraordinaires. Les « sans nom », des humanoïdes qui ont évolué vers des monstruosités physiques, constituent une nouvelle menace.

Dans ce monde, l'atmosphère interne a filtré, résultant en une surface dure avec un rayonnement intense et la formation de beaucoup de biomes luxuriants souterrains. Le rayonnement intense a entraîné d'importantes mutations génétiques, ce qui a donné naissance à de nouvelles créatures avec des capacités nouvelles. Ainsi, le « Dragon rocheux » peut escalader les murs, planer dans l’air et se camoufler, quatre nouvelles créatures sont bioluminescentes, l'énorme « Karkinos » peut attraper et jeter plusieurs créatures simultanément, et la « Reine sans nom » peut imprégner ses ennemis avec une horrible attaque.

De nouveaux outils sont disponibles pour survivre dans le monde d’Aberration, tout en ouvrant de nombreuses possibilités pour de nouveaux scénarios compétitifs et coopératifs. L’ARK peut être traversé à l’aide de piolets d’escalade, de planeurs et de tyroliennes. De nouveaux engrammes sont disponibles. De nouveaux objets sont ajoutés, comme des tenues anti-radioactivité, des lanternes de charge, des engins explosifs, des batteries, des bâtons lumineux etc. De nouvelles ressources peuvent être récoltées en utilisant des paniers de pêche ou des collecteurs de gaz. Dans les cavernes, la maison du joueur peut être fortifiée à l’aide de plateformes à installer sur les falaises.

Les tremblements de terre, l’exposition aux rayonnements et les fuites de gaz comptent parmi les nombreux dangers que les survivants devront affronter dans les différents biomes d’Aberration, à la fois au-dessus du sol et au-dessous de la surface.

Ark: ExtinctionModifier

Troisième DLC payant sorti en novembre 2018, il se déroule sur la planète Terre peuplée de créatures mi-biologiques, mi-technologiques ainsi que de titans. On y trouve une ville futuriste abandonnée. Il y a également sur la carte une partie désert qui peut rappeler Ark: Scorched Earth.

Ark: ValgueroModifier

Une conversion gratuite de Ark intitulée Valguero est sortie sur Steam le 18 juin 2019. Elle ajoute une carte et un nouveau dinosaure, le deinonychus.

Ark: GenesisModifier

Quatrième DLC, scindé en deux parties, il se déroule dans une simulation destinée à tester le joueur pour savoir s'il est le « survivant ultime ». Il comporte cinq biomes : lunaire, volcanique, océanique, arctique et marécageux. Le seul moyen de passer d'un biome à l'autre est d'utiliser la téléportation que propose HLN-A, un robot accompagnant le survivant dans ce DLC. Les dinosaures volants sont désactivés, bien qu'ils soient présents.

Partie 1Modifier

La première partie de ce DLC est sortie le 25 février 2020. Elle ajoute onze créatures, dont six apprivoisables (le Traquesang, le Magmasaure, le Ferox, le Megachelon, l'Astrocetus et le Tyrannosaure Tek) et cinq non apprivoisables (l'essaim d'insectes, le banc de microbes, le Giganotosaure Tek et deux boss, le Moeder et le maître contrôleur).

Partie 2Modifier

La seconde partie de Ark: Genesis est annoncée pour mars 2021.

Ark ParkModifier

En 2016, le studio a annoncé le développement de Ark Park, une application de réalité virtuelle sur le HTC Vive et l'Oculus Rift ; elle permettra d'explorer un parc d'attractions tiré du jeu de base[9].

PixArkModifier

Annoncé courant 2017 par le studio chinois SnailGame qui a racheté la licence Ark: Survival Evolved, PixArk est sorti fin 2017. Il se distingue des autres jeux de la franchise par le fait qu'il est composé de voxels. Ce jeu comporte d’autres arbres de compétences que dans les autres Ark : la magie, la métallurgie, l’architecture et l’industrie.

AccueilModifier

CritiqueModifier

Ark Survival Evolved
Média Nat. Notes
Gameblog FR 6/10[10]
Gamekult FR 4/10[11]
IGN US 7,7/10[12]
Jeuxvideo.com FR 12/20[13]
PC Gamer US 72 %[14]
Rock, Paper, Shotgun US -[15]
Compilations de notes
Metacritic US 69 %[16]
GameRankings US 66,33 %[17]

VentesModifier

Un mois après le lancement de l'accès anticipé, le jeu atteint le million d'exemplaires téléchargés[18] sur PC. En octobre 2015 le jeu atteint les 2 millions de ventes. Mi-2016, 5,5 millions d'exemplaires ont été vendus sur PC et Xbox One[19].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Ark: Survival Evolved rolls out Unreal Engine 4 mod support », sur pcgamer.com, (consulté le 26 septembre 2015).
  2. « ARK : Survival Evolved - Sortie prévue ce 2 juin 2015 », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 26 septembre 2015).
  3. « ARK : Survival Evolved est disponible pour Mac, Linux et SteamOS », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 26 septembre 2015).
  4. « ARK débarque sur Xbox One le 16 décembre en early access », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 10 décembre 2015).
  5. « ARK : Survival Evolved se trouve enfin une date sur PS4 », sur jeuxvideo.com, (consulté le 3 décembre 2016).
  6. (en) « Xbox One, PS4, PC Getting Open-World Dinosaur Survival Game », sur gamespot.com, (consulté le 26 septembre 2015).
  7. (en) « Ark Scorched Earth », sur playark.com (consulté le 22 mars 2018).
  8. (en) « Ark aberration », sur playark.com (consulté le 22 mars 2018).
  9. « Un parc d'attraction en réalité virtuelle pour Ark : Survival Evolved », sur Always For Keyboard, (consulté le 30 décembre 2016).
  10. Camille Allard, Test - TEST de ARK Survival Evolved, 8 septembre 2017, Gameblog.
  11. Baptiste Hébert (Stoon), Test - Ark: Survival Evolved, 1er septembre 2017, Gamekult.
  12. (en) TJ Hafer, ARK: Survival Evolved Review, 1er septembre 2017, IGN.
  13. daFrans, « ARK : Survival Evolved, un contenu riche plombé par une réalisation médiocre », (consulté le 10 septembre 2017).
  14. (en) Ian Birnbaum, « Ark : Survival Evolved review », (consulté le 10 septembre 2017).
  15. (en) Samuel Horti, « Wot I Think – Ark: Survival Evolved », .
  16. « ARK: Survival Evolved », sur Metacritic (consulté le 10 septembre 2017).
  17. « ARK: Survival Evolved for PC - GameRankings », sur www.gamerankings.com (consulté le 10 septembre 2017).
  18. « Ark Survival Evolved : un million de joueurs en accès anticipé sur PC », sur IGN, (consulté le 26 septembre 2015).
  19. daFrans, « ARK : Survival Evolved s'est écoulé à 5,5 millions d'exemplaires », sur jeuxvideo.com, (consulté le 27 septembre 2020).

Liens externesModifier