Ariolasoft

Ariolasoft
logo de Ariolasoft

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société à responsabilité limitée de droit allemand (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social RietbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Industrie vidéoludiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Ariolasoft UK (d)

Ariolasoft, plus tard United Software, était un producteur, éditeur et distributeur allemand de logiciels, principalement pour les jeux vidéo et informatiques, dans les années 1980 et au début des années 1990.

HistoriqueModifier

Les origines de l'entreprise remontent à 1982, lorsque le groupe Bertelsmann a décidé de créer son propre département de distribution de jeux vidéo dans sa maison de disques Ariola. À partir de la distribution exclusive des titres Atari VCS par le développeur et éditeur américain Activision, Ariolasoft lance de nombreux jeux pour consoles sur le marché allemand en 1983. Avec l'avènement des ordinateurs 8 bits, en particulier le Commodore 64, Ariolasoft s'est rapidement développé sur le marché des jeux vidéo. Les grands éditeurs américains Electronic Arts et Brøderbund n'avaient pas de filiales en Europe à l'époque et ont donc laissé la commercialisation de leurs produits à un fournisseur local, notamment Ariolasoft. Ariolasoft a également publié pour le compte de COSMI, Starlight Software, Synapse Software, Human Engineered Software (en), Creative Software et d'autres.

À cette époque, les ventes de logiciels nécessitaient principalement un reconditionnement et un transfert sur différents supports de stockage. Outre les lecteurs de disquettes de différents formats, en particulier 3" ou 5¼", un grand nombre d'ordinateurs domestiques de l'époque s'appuyaient également sur des bases de données. Mais Ariolasoft a également repris en partie le portage sur d'autres plates-formes, en particulier sur l'Amstrad CPC ou le ZX Spectrum, qui était largement utilisé dans le monde germanophone sous le nom de Schneider CPC, et a encouragé ses propres développeurs. Parmi les publications les plus connues de cette époque, on peut citer la simulation Hanse et le jeu aventure-texte Ooze.

En plus de l'industrie des jeux vidéo, l'entreprise a élargi son catalogue au cours de l'été 1986 pour y inclure des logiciels pour les particuliers tels que Printmaster de Brøderbund et les populaires séries Electronic Arts Deluxe de Deluxe Paint, Deluxe Print et Deluxe Video pour le Commodore Amiga[1]. Un tableur appelé Calkit, Bygraph pour afficher les graphiques et Newsroom, un éditeur texte, était prévu.

Ariolasoft GmbHModifier

 
Logo en 1987.

En 1986, Bertelsmann a décidé de séparer la division logicielle de l'activité musicale d'Ariola et de fonder Ariolasoft GmbH sous la direction de Hans-Joachim Krusche en tant que société juridiquement indépendante.

Fin 1986, SEGA recherchait des distributeurs pour l'introduction simultanée de son Master System en Amérique du Nord et en Europe. Pour l'Allemagne, Ariolasoft a été la première entreprise à conclure un accord[2]. La campagne a commencé avant la fin de l'année et certains magazines allemands ont eu leur première chance de voir la nouvelle console et quelques jeux pour elle. Cependant, jusqu'en 1988, les ventes en Allemagne via Ariolasoft étaient bien pires que celles de Mastertronic, qui a connu un grand succès sur le marché britannique, de sorte que le contrat avec Ariolasoft n'était plus renouvelé[2].

En 1988, la part de marché en Allemagne était déjà d'environ 45 %. Une part de marché de 70 % devait être atteinte au moment de l'achèvement du marché unique européen au début de 1993. La succursale britannique d'Ariolasoft, ouverte en 1984 sous la direction d'Ashley Gray et Frank Brunger[3], anciens directeurs de CBSFrühjahr 1988 geschlossen, mais fermée au printemps 1988 sous la direction de Willi Carmincke[4]. Même trois ans après son lancement au Royaume-Uni, le chiffre d'affaires était très inférieur aux attentes et le marché prometteur des ordinateurs 16 bits en Allemagne était estimé à trois fois la taille du marché anglais.

En 1989, le label "Art Edition" a été fondé pour la distribution de ses propres productions avec les développeurs Ralf Glau, Holger Paulsen et Harald Uenzelmann. En 1990, Ariolasoft était leader sur le marché allemand de la distribution de logiciels de jeux vidéo[5]. Avec ses concurrents Rushware et U.S. Gold, elle a couvert 90% du marché[5].

United Software GmbHModifier

 
Logo.

En 1990, Bertelsmann a largement abandonné ses divisions de logiciels et de jeux vidéo. Ariolasoft GmbH a été vendue à son gérant Hans-Joachim Krusche dans le cadre d'un management buyout. En dehors du groupe Bertelsmann, l'utilisation de la marque protégée Ariola n'était plus autorisée[6]. La société a donc décidé de changer son nom pour United Software GmbH. C'était pour exprimer le grand nombre de sociétés internationales, telles que Cinemaware, FTL Games, Grandslam Entertainment, Hewson Consultants, Ocean Software et Sierra Entertainment, pour les jeux desquels la société a travaillé en dernier[7].

United Software a été acquis par MicroProse Allemagne en 1993. En 1998, ils ont repris Hasbro, en 2001 Infogrames, qui s'est rebaptisée Atari SA en 2003.

Développeur et label de venteModifier

Spécialement pour les logiciels développés par des programmeurs allemands sur C64 et Atari XL/XE, le label Axis a été créé en à côté du label principal Ariola. Axis ou Axis Komputerkunst n'était pas une spin-off d'Ariola, mais un groupe de programmeurs à temps partiel qui s'étaient organisés en groupe d'intérêt. Le département logiciel d'Ariola a été utilisé comme partenaire pour les ventes ou le développement si le support mutuel n'était pas suffisant[8].

La société britannique Ariolasoft UK Ltd. a sorti de nombreux jeux non seulement sous son propre label, mais aussi via

  • 39 Steps (Bride of Frankenstein, Len Deighton's Blitzkrieg: The Game - From the ..., They Stole a Million)
  • REAKTÖR Software (Centurions: Power X Treme, Challenge of the Gobots, Kolonialmacht, Mountie Mick's Deathride, The Rubicon Alliance)
  • Viz Design (Frankenstein Jnr. und Werewolves of London).

Jeux publiés (liste non exhaustive)Modifier

Nom Ordinateur Développeur Principal éditeur Genre Année
0° Nord Atari, Commodore 64 Axis Komputerkunst Ariolasoft Textadventure 1985
Adventure Construction Set Commodore 64 Electronic Arts Electronic Arts Editor 1985
Airline Atari, Commodore 64 Hans Jürgen Richstein, Holger Cordes Ariolasoft Stratégie 1986
Alley Cat Atari, Commodore 64, NEC PC-88, PC Synapse Software Synapse Software Action 1983
Archon: The Light and the Dark Commodore Amiga, Apple II, Atari, Commodore 64, Schneider CPC, PC, ZX Spectrum Free Fall Associates Electronic Arts Stratégie 1983
Archon II: Adept Commodore Amiga, Apple II, Atari, Commodore 64, Schneider CPC, ZX Spectrum Free Fall Associates Electronic Arts Strategie 1984
Aztec Challenge Commodore Amiga, Atari, Commodore 64, Commodore VC 20 Cosmi Cosmi Geschicklichkeit 1982
Batalyx Commodore 64 Llamasoft Ariolasoft Action, Shooter 1985
Blue Max 2001 Atari, Commodore 64 Synapse Software Synapse Software Action 1984
Camelot Warriors Schneider CPC Dinamic Software Dinamic Software Jeu de plates-formes 1986
Cavelord Atari Axis Komputerkunst Ariolasoft Action-Adventure 1985
Caverns of Khafka Atari, Commodore 64 Cosmi Cosmi Action, Arcade 1983
Cromwell House Atari, Commodore 64 Axis Komputerkunst Ariolasoft Textadventure 1985
Das Haus Commodore Amiga, Atari ST, MS-DOS PC Gunter Stadhagen Ariolasoft Simulation 1990
Das Magazin Commodore Amiga, Atari, Commodore 64, Schneider CPC Honey Design Ariolasoft Simulation 1988
Die Ralf Glau Edition Commodore Amiga, Atari ST, Commodore 64 Ralf Glau Ariolasoft Spielesammlung 1991
David's Midnight Magic Commodore 64 Brøderbund Brøderbund Action 1984
Deactivators Commodore 64, Schneider CPC, ZX Spectrum Tigress Marketing Ariolasoft Stratégie 1986
Golf Construction Set Commodore 64 Andromeda Software Ariolasoft Editor 1985
Hard Hat Mack Atari, Schneider CPC Michael Abbot,
Matthew Alexander
Electronic Arts Jeu de plates-formes 1983
Hanse Schneider CPC, Commodore 64, MS-DOS PC, Atari ST, Commodore Amiga Ralf Glau, Bernd Westphal Ariolasoft Simulation économique 1986
Hellowoon: Das Geheimnis des Zauberstabs Commodore Amiga, Atari ST, Commodore 64 Dragonware Games Ariolasoft Textadventure 1987
Inspektor Griffu Commodore Amiga, Atari ST, MS-DOS PC Tale Software Ariolasoft Aventure, Detektiv 1990
Invaders of the Lost Tomb Commodore 64 Andromeda Software Spinnaker Software Puzzle 1985
Kaiser Atari, Schneider CPC, Commodore 64 Creative Computer Design Ariolasoft Simulation économique 1984
Karateka Schneider CPC, ZX Spectrum Brøderbund Brøderbund Action, Martial Arts 1984
Lapis Philosophorum – Der Stein der Weisen Atari, Commodore 64 Hans Jürgen Richstein, A. Veldkamp Ariolasoft Textadventure 1985
Mrs. Mop Commodore 64 Reaktör Software Ariolasoft Action 1987
Ooze: Als die Geister mürbe wurden Commodore Amiga Dragonware Games Dragonware Games Textadventure 1988
Operation Whirlwind Atari, Commodore 64 Brøderbund Brøderbund Stratégie 1983
Panzadrome ZX Spectrum, Schneider CPC The RamJam Corp. Ariolasoft Action 1985
Peter Beardsley's International Football Commodore 64 Teque London Grandslam Entertainments Action, sport 1988
Quatbol Commodore Amiga, Atari ST Art Edition Ariolasoft Action 1990
Racing Destruction Set Atari, Commodore 64 Electronic Arts Electronic Arts Editor 1985
Raid on Bungeling Bay Commodore 64 Brøderbund Brøderbund Action, Shooter 1984
Reederei Commodore Amiga Digital Artists Ariolasoft Simulation économique 1988
Robot Commander Commodore Amiga Art Edition Ariolasoft Echtzeitstrategie 1990
Skyfox ZX Spectrum, Schneider CPC Raymond E. Tobey Electronic Arts Simulation 1985–86
Schreckenstein Atari Axis Komputerkunst Ariolasoft Action-Aventure 1985
The Mask of the Sun Atari, Commodore 64 Ultrasoft Brøderbund Aventure 1982
They Stole a Million Schneider CPC, Commodore 64, ZX Spectrum 39 Steps (Ariolasoft) Ariolasoft Puzzle 1986
The Seven Cities of Gold Atari, Commodore 64, Apple II Ozark Softscape Electronic Arts Stratégie 1984
Shamus Case II Atari Synapse Software Synapse Software Action 1983
The Big Deal Commodore Amiga, Commodore 64 Radarsoft BV Ariolasoft Strategie 1986
Think! Schneider CPC, ZX Spectrum The RamJAm Corp. Ariolasoft Puzzle 1985
Vermeer Schneider CPC, Commodore Amiga, Atari ST, Commodore 64, MS-DOS PC Ralf Glau Ariolasoft Simulation économique 1987
Werner: Let's go Schneider CPC, Commodore 64 Micro-Partner Software Ariolasoft Action 1986
Yuppi's Revenge Commodore Amiga, Atari ST, Commodore 64, MS-DOSPC Ralf Glau Ariolasoft Simulation économique 1988
Zombies ZX Spectrum BRAM Inc. Electronic Arts Puzzle 1985

Notes et référencesModifier

  1. (en)Ariola is Flying High. Company Profile. In: Your Computer, 5/1986, S. 24, archiviert bei World of Spectrum, abgerufen am 21. Januar 2014
  2. a et b Sam Pettus, Service Games: The Rise and Fall of SEGA, (ISBN 978-1494288358, lire en ligne)
  3. US games invasion continues. In: Popular Computing Weekly, Ausgabe 10, octobre 1984, p. 1, archiviert bei World of Spectrum, abgerufen am 21. Januar 2014 (englisch).
  4. (en) Two Down. In: Crash, Ausgabe 50, mars 1988, p. 8, archiviert bei World of Spectrum, abgerufen am 21. Januar 2014.
  5. a et b Hans-Dieter Kübler: Medien für Kinder. Von der Literatur zum Internet-Portal. Ein Überblick. Westdeutscher Verlag, Wiesbaden 2002, (ISBN 3-531-13824-3). S. 141.
  6. Ariolasoft ist tot - es lebe United Software. In: Power Play-Special der Zeitschrift Happy Computer 8/1989, archiviert bei The Thalion Source, abgerufen am 21. Januar 2014.
  7. Eingeschlagen! - Das Programm Printanzeige/Imagewerbung im Jahr 1989, archiviert bei The Thalion Source, abgerufen am 2. Februar 2014
  8. Die Berufsspieler. In: Happy Computer Nr. 4 - April 1986, p. 92 f. (Digitalisierte Fassung Seite 92, Seite 93)

Liens externesModifier