Areceae

Tribu de plantes

Areceae est une tribu de plantes appartenant à la sous-famille Arecoideae de la famille Arecaceae. On peut considérer, actuellement, les sous-tribus suivantes[2],[3] :

CaractéristiquesModifier

Les représentants des Areceae sont de petits à grands palmiers, ils peuvent être sans tige, debout ou, rarement, grimpants. Les feuilles sont pennées ou, entières et en deux parties. Les extrémités des feuillets sont entières ou prémorse (déchiquetées à l’extremité). Les gaines foliaires forment généralement une tige de couronne, mais cela peut également être absent[4]. Les inflorescences sont sous ou entre les feuilles, elles sont en forme d'épi ou fortement ramifiées. Les bractées sur l'inflorescence consistent généralement en une feuille de couverture et une seule bractée sur la tige de l' inflorescence . Les fleurs sont dans la zone inférieure de l'inflorescence en triades, distalement puis souvent seulement individuellement et par paires, puis seulement plus que les fleurs mâles. Les triades sont souvent enfoncées dans l'axe. Les fleurs femelles ont des pétales libres ou fusionnés dans la zone la plus basse . Les staminodes sont pour la plupart libres, très rarement fusionnés pour former un anneau bien visible. Le gynécée est un pseudomonomère, il semble donc ne comporter qu'un seul carpelle . La cicatrice qui reste sur le fruit est basale ou apicale. L' exocarpe est lisse.


DistributionModifier

Les représentants de cette tribu sont basés principalement dans la région indo-pacifique. L'aire de répartition s'étend de Madagascar au sud de l'Inde et de l'Asie du Sud-Est au nord, presque jusqu'au Japon, au sud de l'Indonésie et au nord de l'Australie et à la partie nord de la Nouvelle-Zélande. La biodiversité est particulièrement élevée sur l'arche des îles du Pacifique occidental.


Tribu des AreceaeModifier

D’après la dernière classification des Arecaceae [5] établie par Baker & Dransfield en 2016[4] cette tribu compte onze sous-tribu avec une soixantaine de genres. Avec une dizaine de genres non encore placés[6].

Sous-tribu des Archontophoenicinae Modifier

Sous-tribu des Arecinae Modifier

Sous-tribu des Basseliniinae Modifier

Sous-tribu des Carpoxylinae Modifier

Sous-tribu des ClinospermatinaeModifier

Sous-tribu des DypsidinaeModifier

Sous-tribu des Laccospadicinae[a]Modifier

Sous-tribu des OncospermatinaeModifier

Sous-tribu des PtychospermatinaeModifier

Sous-tribu des RhopalostylidinaeModifier

Sous-tribu des VerschaffeltiinaeModifier

Genres non placés de la tribu des AreceaeModifier


NotesModifier

  1. Laccospadicinae, nom sous-tribal corrigé depuis Linospadicinae (Dransfield et al., 2011).
  2. Ponapea, élargi pour inclure une partie de Drymophloeus (Zona et al., 2011).
  3. Balaka, élargi pour inclure Solfia (Zona & Baker, 2014).
  4. Veitchia, élargi pour inclure une partie de Drymophloeus (Zona et al., 2011).
  5. Drymophloeus redéfini, espèces transférées depuis Ponapea et Veitchia (Zona et al., 2011).
  6. a b et c Jailoloa, Manjekia et Wallaceodoxa nouveaux genres (Heatubun et al., 2014b).

RéférencesModifier

  1. (en) « Tropicos - tribu Areceae »
  2. (en) Conny B. Asmussen, John Dransfield, Vinnie Deickmann, Anders S. Barfod, Jean-Christophe Pintaud et William J. Baker, « A new subfamily classification of the palm family (Arecaceae): evidence from plastid DNA phylogeny », Botanical Journal of the Linnean Society, vol. 151, no 1,‎ , p. 15–38 (ISSN 1095-8339 et 0024-4074, DOI 10.1111/j.1095-8339.2006.00521.x, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2021)
  3. (en) The Angiosperm Phylogeny Group, « An update of the Angiosperm Phylogeny Group classification for the orders and families of flowering plants: APG IV », Botanical Journal of the Linnean Society, vol. 181, no 1,‎ , p. 1–20 (DOI 10.1111/boj.12385, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2021)
  4. a et b (en) William J. Baker et John Dransfield, « Beyond Genera Palmarum : progress and prospects in palm systematics », Botanical Journal of the Linnean Society, vol. 182, no 2,‎ , p. 207–233 (DOI 10.1111/boj.12401, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2021)
  5. (en) John Dransfield, Natalie W. Uhl, Conny B. Asmussen, William J. Baker, Harley Madeline M. et Lewis Carl E., Genera Palmarum : The Evolution and Classification of the Palms, Richmond, Royal Botanic Gardens, Kew, , 2e éd., 732 p. (ISBN 978-1-84246-182-2 et 1-84246-182-6, OCLC 265983827, DOI 10.34885/92, lire en ligne)
  6. (en) Craig F. Barrett, William J. Baker, Jason R. Comer, John G. Conran, Sean C. Lahmeyer, James H. Leebens-Mack, Jeff Li, Gwynne S. Lim, Dustin R. Mayfield-Jones, Leticia Perez, Jesus Medina, J. Chris Pires, Cristian Santos, Dennis Wm. Stevenson, Wendy B. Zomlefer et Jerrold I. Davis, « Plastid genomes reveal support for deep phylogenetic relationships and extensive rate variation among palms and other commelinid monocots », New Phytologist, vol. 209, no 2,‎ , p. 855–870 (DOI 10.1111/nph.13617, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2021)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :