Architecture grecque

Après la Chute de Constantinople et la migration grecque durant la diaspora, l’architecture grecque s'est principalement concentrée sur les églises orthodoxes de la diaspora. Ces églises, ainsi que les autres centres intellectuels construit par les Grecs (fondations, écoles, etc.), étaient utilisés comme lieu de rencontre. Le style architectural de ces bâtiments fut fortement influencé par l’architecture d'Europe occidentale.

Après la Guerre d'indépendance grecque et la création de l’État grec moderne, l'architecture grecque moderne essaye de combiner l'architecture grecque traditionnelle aux mouvements et styles d'Europe de l'ouest. Ainsi, l'architecture du XIXe siècle d'Athènes et des autres villes du Royaume de Grèce fut influencée par l'architecture néoclassique, notamment Theophil Hansen, Ernst Ziller et Stamatios Kleanthis. L'architecture grecque est caractérisée par les constructions des temples, les frontons, les colonnes, etc.

NéoclassicismeModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

SourcesModifier

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • Roland Martin (préf. Jean Pouilloux et Jean Vallet), « Le marbre dans l’architecture grecque », Publications de l’École française de Rome, no 99, « Architecture et Urbanisme »,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2020)

Article connexeModifier