Archibald Douglas (1er baron Douglas)

personnalité politique britannique

Archibald James Edward Douglas, 1er baron Douglas ( - ), est un homme politique écossais.

Archibald Douglas
Fonctions
Membre du 15e Parlement de Grande-Bretagne (d)
15e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 16e Parlement de Grande-Bretagne (d)
16e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Nationalité
Activité
Père
John Stewart de Grandtully, 3e baronnet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Conjoints
Lady Lucy Graham (d) (depuis )
Frances Scott (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Charles Douglas (en)
Mary Sidney Douglas (d)
Caroline Lucy Scott
Sholto Scott Douglas (d)
Frances Elizabeth Douglas (d)
Archibald Douglas, 2nd Baron Douglas of Douglas (d)
Jane Margaret Douglas (d)
James Douglas (d)
George Douglas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle

NaissanceModifier

Il est né à Paris Archibald James Edward Stewart , fils jumeau de Sir John Stewart, 3e baronnet (1687-1664) et de Lady Jane Douglas, fille de James Douglas (2e marquis de Douglas) [1]. Les circonstances de la naissance sont controversées. Lady Jane Douglas est la sœur du riche duc de Douglas. Comme il est sans enfant, sa succession serait transmise au duc de Hamilton, à moins qu’un héritier ne soit trouvé. Lady Jane a 47 ans lorsqu'elle épouse le colonel John Stewart, âgé de 60 ans, un homme décrit par son frère, le duc de Douglas, comme un «vieux râteau usé». À l'été de 1748, à l'âge de 50 ans, Lady Jane donne naissance à des jumeaux - Archibald et Sholto - chez madame Le Brun à Faubourg Saint-Germain, Paris.

Le procès DouglasModifier

Il s'ensuit une série d'affaires judiciaires, connues sous le nom de « cause Douglas». En 1767, Archibald perd un procès très médiatisé concernant les droits sur les domaines des Douglas. Ses adversaires, le duc de Hamilton âgé de 12 ans, Hew Dalrymple et d’autres, ont affirmé que Stewart n’est pas le fils de Lady Jane Douglas et n’est donc pas l’héritier légitime des domaines des Douglas. En février 1769, la Chambre des lords annule la décision. Le cœur de l’affaire est de savoir si Lady Jane pouvait toujours avoir des enfants et lors des procès, des agents ont présenté une preuve intime de son état menstruel. Cependant, des témoins ont été produits par les Hamiltons qui ont affirmé n'avoir rien remarqué de l'apparence de Lady Jane pour indiquer qu'elle était enceinte. Les avocats de Hamilton ont également trouvé deux couples français qui ont déclaré avoir vendu des bébés à un mystérieux couple étranger au moment de la naissance des « jumeaux ». Les avocats de Douglas ont répliqué en apportant la preuve qu'une sage-femme aurait accouché des bébés de Lady Jane. Archibald Douglas a pu hériter et ses descendants, parmi lesquels le premier ministre britannique Alec Douglas-Home et sa famille, en ont profité depuis.

Carrière politiqueModifier

Il est député de Forfarshire de 1782 à 1790 et Lord Lieutenant d'Angus de 1794 à 1827. Au Parlement, il suit fidèlement Henry Dundas et William Pitt le Jeune et espérait être récompensé par une pairie. Bien qu'il aurait préféré un comté, il est créé en 1790 baron Douglas, de Douglas dans le comté de Lanark.

Lord Douglas a poursuivi la reconstruction du château de Douglas commencée par son oncle. Cependant, l'effondrement de la banque Ayr Bank en 1772 a porté un dur coup à sa situation financière. En 1795, il lève le régiment d'infanterie fencible Angusshire, qui sert en Irlande [2] et à Dumfries, et participe à la fondation de la compagnie de volontaires d'Angus au cours de la même année. Ce sont ces derniers qui étaient de service aux funérailles de Robert Burns en 1796, selon des responsables des archives d'histoire de Douglas.

FamilleModifier

Lord Douglas épouse d'abord (1771) Lady Lucy Graham (1751-1780), fille du 2e duc de Montrose, et ensuite (1783) Lady Frances Scott (1750-1817), sœur du 3e duc de Buccleuch [3]. Il a neuf enfants (cinq fils et quatre filles, dont la plupart ont atteint un âge avancé). Il est décédé le 26 décembre 1827 au Château de Bothwell, dans le Lanarkshire. Il est enterré à l'église paroissiale de Douglas, dans le même comté. Trois de ses fils lui succèdent successivement: Archibald, 2e baron Douglas (1773-1844); Charles 3e baron Douglas (1775-1848); et rév. James, 4e baron Douglas (1787–1857), à la mort duquel la baronnie Douglas de Douglas s'est éteinte. Sa fille, l'honorable Jane Margaret Douglas est devenue son héritière. Elle épouse Henry, 2e baron Montagu de Boughton, et a une fille, Lucy Elizabeth Scott-Montagu-Douglas (devenue comtesse de Home), à qui sont revenus les domaines de Douglas.

RéférencesModifier

Liens externesModifier