Ouvrir le menu principal

Carte de l'arc des Aléoutiennes

L’Arc des Aléoutiennes est un arc volcanique représenté par les îles Aléoutiennes, en Alaska. Il se compose d'un certain nombre de volcans actifs et dormants qui se sont formés à la suite de la subduction le long de la fosse des Aléoutiennes. Bien qu'il tire son nom des îles Aléoutiennes, ce terme est un regroupement géologique plutôt que géographique, et l'Arc des Aléoutiennes s'étend à travers la péninsule de l'Alaska en suivant la chaîne aléoutienne jusqu'aux îles Aléoutiennes[1].

L'Arc des Aléoutiennes reflète la subduction de la plaque du Pacifique sous la plaque nord-américaine. Il s'étend sur 3 000 km de la péninsule du Kamtchatka à l'ouest jusqu'au golfe de l'Alaska à l'est. Le Col Unimak, situé à l'extrémité sud-ouest de la péninsule de l'Alaska, marque la transition en direction de l'Est d'un arc intra-océanique à l'ouest à un arc continental à l'est. En raison de la géométrie arquée de la tranchée, le vecteur vitesse relative passe de presque normal dans le golfe de l(Alaska à presque parallèle à la tranchée à l'ouest. Le long de la partie océanique de la zone de subduction, la convergence varie de 6,3 cm par année de la direction nord-nord-ouest à l'est à 7,4 cm par année du nord-ouest à l'ouest[2]. Plus de 80 volcans ont été recensés dans cet arc volcanique et plus de 44 ont connu une éruption, parfois de façon répétée, depuis le début des études en 1741[3].


Sommaire

VolcansModifier

Notes et RéférencesModifier

RéférencesModifier

  1. « Alaska Volcanoes », sur woodshole.er.usgs.gov (consulté le 23 septembre 2018)
  2. DeMets, C., and T. Dixon, « New kinematic models for Pacific-North America motion from 3 Ma to present, 1: Evidence for steady motion and biases in the NUVEL-1A model », sur http://geoscience.wisc.edu, (consulté en 23 sepetmbre 2018)
  3. « Aleutian Arc », sur www.iwr.usace.army.mil (consulté le 23 septembre 2018)

Voir aussiModifier