Arc de décharge

Un arc de décharge est un élément d'architecture qui a pour but l'allègement du poids du mur sur le linteau en repoussant les charges sur les côtés[1]. Les arcs de décharges sont souvent soit en pierre (appareillée ou non) soit en brique ou en bois. Ils peuvent être dissimulés sous un enduit ou être apparents et jouer un rôle décoratif.

DescriptionModifier

L'arc de décharge se distingue des autres arcs, comme les archivoltes, par le fait qu'il affleure la surface du mur ou avec un léger relief. Le poids du mur au-dessus du linteau est réparti sur les sommiers aux extrémités des linteaux et qui s'appuient sur les piliers autour de l'ouverture.

À l'époque romaine, les arcs étaient en briques ou en moellons intégrés à la maçonnerie. Par la suite, ils deviennent plus apparent à des fins décoratives. D'abord de forme cintrée, ils prennent ensuite la forme ogivale[2].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (fr) Daniel Ramée, Dictionnaire général des termes d'architecture en français, allemand, anglais et italien, Éditions Slatkine, 2003, p. 11.
  2. Eugène Viollet-le-Duc, Encyclopédie médiévale, Paris, Georges Bernage, , p. 33-35.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier