Ouvrir le menu principal

Arbedo-Castione

commune suisse

Arbedo-Castione
Arbedo-Castione
Blason de Arbedo-Castione
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Tessin Tessin
District Bellinzone
Localité(s) Arbedo, Castione, Molinazzo d'Arbedo
Communes limitrophes Bellinzone, Claro, Gnosca, Gorduno, Lumino, Roveredo (GR), Sant'Antonio
NPA 6517
N° OFS 5001
Démographie
Gentilé Arbedesi
Population
permanente
5 103 hab. (31 décembre 2018)
Densité 240 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 00″ nord, 9° 03′ 00″ est
Altitude 283 m
Superficie 21,28 km2
Divers
Langue Italien
Localisation
Localisation de Arbedo-Castione
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton du Tessin

Voir sur la carte administrative du Canton du Tessin
City locator 14.svg
Arbedo-Castione

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Arbedo-Castione

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Arbedo-Castione
Liens
Site web www.arbedocastione.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Arbedo-Castione est une commune suisse du canton du Tessin.

HistoireModifier

Arbedo est un faubourg de Bellinzone célèbre pour la défaite que les Milanais infligèrent aux Confédérés en 1422.

Monuments et curiositésModifier

Dans le vieux village, l'église paroissiale Santa Maria Assunta d'origine médiévale a été reconstruite et agrandie dès 1625. Dans le chœur se trouvent des fresques de Baldassarre Orelli (vers 1700). Dans les chapelles latérales, le décor est en stuc. Des restes de fresques gothiques sont visibles sur le mur nord de la nef.

Dans la gare de Bellinzone près des réservoirs se tient l'église San Paolo dite église rouge. Dans son cimetière sont ensevelis les Suisses tombés à Arbedo. La première église fut érigée au VIIIe s. puis reconstruite au XIIe-XIIIe s. et dotée de l'actuel clocher roman. Après 1422, l'édifice fut agrandi et reçut sa forme définitive. A l'intérieur, la nef est couverte d'un plafond en bois datant de 1540 et les parois ornées de fresques du XVe et du XVIe s.[3]

Notes et référencesModifier

  1. « Bilan de la population résidente permanente (total) selon les districts et les communes, en 2018 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 30 septembre 2018).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Guide culturel de la Suisse, Zurich, Ex Libris, , 445 p., p. 42

Liens externesModifier