Aram (pays biblique)

Aram (en araméen : ܐܪܡ, en hébreu : ארם) est une région mentionnée dans la Bible, située dans le centre de la Syrie actuelle. Elle serait liée au nom des Araméens, peuple de l'Antiquité contemporain de l'Israël antique et de l'Assyrie.

Le Proche-Orient en 830 av. J.-C.
Pays d'Aram ou du Paradis, 1607
Liban et lac de Tibériade, 1740
États néo-hittites et araméens au VIIIe siècle

ÉtymologieModifier

La tradition judéo-chrétienne prétend que le nom du pays dérive du personnage biblique Aram, cinquième fils de Sem et petit-fils de Noé dans la Bible[1]. Cependant, aucun document ancien du Levant ou de la Mésopotamie n'a jamais été trouvé qui mentionnerait une telle personne[2].

L'Aram peut également avoir un lien étymologique avec le terme « hautes terres ». Cela a été interprété en opposition avec Canaan, ou « basses terres »[3].

Existence historiqueModifier

La question de savoir si le terme Aram apparait dans des textes des périodes anciennes de l'histoire syro-mésopotamienne est discutée. Une des inscriptions de Naram-Sin d'Akkad (vers ) mentionne qu'il a capturé Dubul, l'ensí de A-ra-me (Arame est apparemment une forme génitive), au cours d'une campagne contre Simurrum dans les montagnes du nord[4]. D'autres références sont apparues dans les archives de Mari (vers 1900 av. J. -C.) et d'Ougarit (vers 1300 av. J. -C.).

Il n'y a guère de consensus sur les relations entre les lieux ou sur la preuve que les habitants d'Aram auraient été des Araméens. La plus ancienne mention incontestée des Araméens en tant que peuple remonte aux inscriptions du roi assyrien Tiglath-Phalazar Ier (1114 - 1076 av. J. -C.) dans la dernière partie du royaume médio-assyrien.

Plusieurs des territoires situés dans l'Aram sont également référencés dans la Bible hébraïque. Ils comprennent Aram-Naharaim, Paddan-Aram, Aram-Damas, Aram-Rehob et Aram-Zobah.

RéférencesModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier