Appenzell (village)

village suisse et chef-lieu du canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures

Appenzell
Appenzell (village)
Blason de Appenzell
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures Appenzell Rhodes-Intérieures
District Appenzell, Schwende et Rüte
Commune Canton non-subdivisé en communes
NPA 9050
No OFS 3101
Démographie
Gentilé Appenzellois
Population
permanente
5 778 hab. (avant la fusion)
Densité 343 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 19′ 51″ nord, 9° 24′ 31″ est
Altitude 780 m
Superficie 16,86 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Géolocalisation sur la carte : canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures
Voir sur la carte administrative du Canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures
City locator 14.svg
Appenzell
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Appenzell
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Appenzell
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Le village d'Appenzell est le chef-lieu du canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures.

Centre du village d'Appenzell.

GéographieModifier

 
Vue aérienne de 400 m par Walter Mittelholzer (1922).

Le village est situé sur le cours de la rivière Sitter, au pied du massif des Préalpes appenzelloises. Il se trouve à cheval sur les trois districts d'Appenzell, de Schwende et de Rüte.

HistoireModifier

En 1071, le village est mentionné sous le nom d’Abbacella, puis Abtenzelle, avec la présence d'une métairie et d'une église paroissiale, appartenant au prince-abbé de Saint-Gall. En 1223, apparaît le toponyme Abattiscella qui signifie « la retraite de l’abbé » (Cella étant le terme latin désignant une cellule monacale)[3].

En 1378, la réunion des communes forma le pays d'Appenzell. En 1401-1408 se déroulent les guerres de libération d'Appenzell et, en 1411, le couvent renonce à toutes ses prétentions.

TransportsModifier

PersonnalitésModifier

CuriositésModifier

  • Place mythique de la Landsgemeinde, où jusqu'en 1991, seuls les hommes pouvaient voter, à main levée.
  • Église paroissiale Saint-Maurice
  • Église réformée, construite en 1908-1909
  • Chapelle de la Sainte-Croix édifiée en 1561
  • Couvent de Capucines Sainte-Marie-des-Anges (Maria der Engel), érigé en 16791682 à côté du château
  • Hôtel de Ville, construction de 1561-1563, avec des fresques sur sa façade retraçant des épisodes de l'histoire appenzelloise
  • Chancellerie cantonale (Landeskanzlei), construite en 1914

Notes et référencesModifier

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le )
  3. Dictionnaire des noms de lieux – Louis Deroy et Marianne Mulon (Le Robert, 1994) (ISBN 285036195X)
  4. « Broger, Raymond » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :