Ouvrir le menu principal

Apollo 13 (film)

film sorti en 1995
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Apollo.
Apollo 13
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film

Titre original Apollo 13
Réalisation Ron Howard
Scénario William Broyles Jr.
Al Reinert
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Catastrophe
Durée 140 minutes
Sortie 1995

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Apollo 13 est un film catastrophe américain réalisé par Ron Howard, sorti en 1995. Il s'agit d'une adaptation du livre Lost Moon: The Perilous Voyage of Apollo 13 (1994), écrit par James « Jim » Lovell, qui fut le commandant de la mission spatiale Apollo 13, et Jeffrey Kluger.

SynopsisModifier

Le film raconte l'histoire d'Apollo 13, la septième mission spatiale habitée américaine vers la Lune du programme Apollo, qui comprend pour équipage l'astronaute James Lovell (le plus expérimenté de la NASA), Fred Haise et Jack Swigert.

Le départ a lieu le au Centre spatial Lyndon B. Johnson de Houston à exactement 13 h 13. Le décollage est une réussite, malgré une coupure du moteur no 5 de la fusée.

Mais, le à 21 h 7, l'astronaute Jack Swigert alerte le centre de commande de la NASA : une explosion à bord de leur engin a détruit un réservoir d'oxygène et a endommagé l'autre réservoir, ainsi que plusieurs piles à combustible du vaisseau. Le moteur principal du module de commande (CSM) est peut-être endommagé lui-aussi, ce qui rend impossible la mission lunaire prévue et oblige les hommes chargés du contrôle de la mission de Houston à retenir une trajectoire passant par l'orbite lunaire pour le retour de l'équipage d'Apollo 13 sur Terre.

La perte d'alimentation en électricité provoquée par l'avarie va alors obliger les astronautes à couper tous les appareils non indispensables à bord, les laissant ainsi sans aide pour le guidage de leur engin lors du retour sur Terre.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Source et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[2]

DistinctionsModifier

Autour du filmModifier

« Houston, on a un problème »Modifier

La phrase de l'astronaute Jim Lovell (Tom Hanks) : « Houston, on a un problème » (Houston, we have a problem)[3], devenue après la sortie du film une réplique culte, n'a pas été été prononcée ainsi dans la réalité ; en effet, Jim Lovell avait dit : « Houston, on a eu un problème » (Houston, we've had a problem)[4],[5],[6].

DiversModifier

  • Dans la version originale, la plupart des transmissions radio sont les bandes originales de la mission.
  • Le vrai astronaute James Lovell interprète le capitaine du porte-avions qui récupère l'équipage à la fin du film. Sa femme, Marilyn Lovell, apparaît dans le public qui assiste au lancement.
  • Les images où l'on voit les acteurs en apesanteur ont été tournées dans un avion ZERO-G de la NASA. Ils ont effectué plus de 1 500 paraboles pour le tournage.
  • Le pouce du personnage Jim Lovell qui éclipse la Lune est une pratique très célèbre aujourd'hui chez les astronautes et inventée par le vrai astronaute Jim Lovell, qui consiste à éclipser la Lune depuis la Terre, puis, une fois sur la Lune, faire de même avec la Terre.
  • Lorsque Jim apprend qu'il faut fermer les piles à combustible et donc qu'il ne pourra pas se poser sur la Lune et où il dit « on vient de perdre la Lune », on voit clairement la Lune passer dans le hublot juste derrière la tête de Jim.

ErreursModifier

  • La nuit de l'alunissage d'Apollo 11, la lune était décroissante. Par conséquent, la scène où James Lovell, depuis son jardin, cache la lune avec son pouce devrait se dérouler avant les premiers pas sur la lune.
  • La future équipe d’Apollo 13, assiste à l’alunissage d’Apollo 11 depuis la maison de Lovell, cependant ce soir là, l’astronaute interprété par Tom Hanks et Fred Haise sont en réalité au centre de contrôle de Houston.
  • La raison véritable de la nomination d'Alan Shepard à la mission Apollo 14, plutôt que la mission Apollo 13, n'était pas un problème dans son oreille interne, comme l'indique le film, mais son manque d'entraînement à moins de 6 mois du lancement, prévu en .
  • La présence de Ken Mattingly sur le site du lancement de la mission le jour du décollage est une erreur. En réalité, le , Mattingly n'était pas sur le pas de tir en Floride mais au Centre spatial Lyndon B. Johnson situé au Texas.
  • Le fond sonore utilisé lors de l'émission télévisée diffusée en direct le soir du , filmée depuis l'espace par l'équipage, était la bande originale du film 2001, l'Odyssée de l'espace en l'honneur du nom donné au module de commande pour la mission (Odyssey), et non la chanson Spirit in the Sky de Norman Greenbaum.
  • Tous les sites d'alunissage sélectionnés par la NASA se situaient sur la face visible de la lune afin de garder le contact radio permanent entre les astronautes qui descendaient sur la lune et le centre de contrôle de mission de la NASA. Or, dans le film, les astronautes survolent le mont Fra Mauro, le site où ils auraient dû alunir, lorsqu'ils sont dans la phase de silence radio avec Houston, or ce site est situé en réalité sur la face visible de la lune.
  • Ed Smylie, l'ingénieur qui trouve une solution permettant aux astronautes de se débarrasser du dioxyde de carbone mal filtré par les épurateurs du module lunaire, est montré dans le film comme affectant une équipe à cette tâche. En réalité, il avait déjà conçu ce montage élémentaire lorsqu'il est arrivé au centre de contrôle de mission de la NASA.
  • Le design de la peinture de la fusée Saturn V que l'on voit dans le film n'est pas fidèle à celle utilisée pour la mission Apollo 13. La différence devient évidente dans les bandes noires au niveau du premier étage (S-IC) et du troisième étage (S-IVB). Ce design ressemble davantage à celui de la SA-500F.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier