Aplasie

arrêt du développement d'un tissu ou d'un organe survenant après la naissance

L’aplasie est l'arrêt ou l’insuffisance de développement d'un tissu ou d'un organe survenant avant ou après la naissance par défaut de développement d’une ébauche embryonnaire[1].

Un homme barbu de face, dont le torse nu présente une dépression en forme de long V central par déficit du sternum.
Fissure sternale congénitale causée par une aplasie congénitale du sternum (photo de 1906).

ÉtymologieModifier

Formé à partir du grec ancien avec le « a » privatif et «  plassein » dans le sens de façonner.

Types d’aplasiesModifier

Les aplasies peuvent être acquises ou constitutionnelles, en particulier au niveau de la moelle osseuse[2].

De nombreux organes peuvent être atteints d’aplasie. Sans vouloir être exhaustif on citera [1] : l’aplasie rénale, les différentes aplasies médullaires affectant une ou plusieurs lignées cellulaires de la moelle osseuse, les aplasies d’un ou plusieurs os (clavicule, radius, fémur, péroné [ou fibula]) et de leurs annexes vasculo-nerveuses, les aplasies des muscles de l’abdomen constitutive du laparoschisis, l’aplasie d’une ou plusieurs zones cutanées.

Par ailleurs l’aplasie peut être la conséquence temporaire, recherchée ou indésirable, d’un traitement médicamenteux[3]. Il en est ainsi des aplasies médullaires temporaires consécutives aux chimiothérapies anti-cancéreuses[4].

RéférencesModifier

  1. a et b « Aplasie », sur Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine (consulté le ).
  2. « Aplasies médullaires acquises et constitutionnelles », sur MaRIH (consulté le ).
  3. Evan M. Braunstein, « Aplasie médullaire (Anémie hypoplastique) », sur Le manuel MSD, (consulté le ).
  4. « Aplasie et chimiothérapie », sur INCa (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :