Ouvrir le menu principal

Antony Géros

homme politique français

Antony Géros
Illustration.
Fonctions
Vice-président de la Polynésie française

(2 ans, 1 mois et 16 jours)
Président Oscar Temaru
Prédécesseur Tearii Alpha
Successeur Nuihau Laurey

(9 mois et 8 jours)
Président Oscar Temaru
Prédécesseur Jules Ienfa
Successeur Édouard Fritch

(5 mois et 10 jours)
Président Oscar Temaru
Prédécesseur Temauri Foster
Successeur Édouard Fritch
Président de l'Assemblée
de la Polynésie française

(11 mois et 30 jours)
Prédécesseur Hirohiti Tefaarere
Successeur Philip Schyle

(5 mois et 13 jours)
Prédécesseur Lucette Taero
Successeur Hirohiti Tefaarere
Biographie
Lieu de naissance Papeete (Polynésie française)
Date de décès
Nationalité Française
Parti politique Tavini huiraatira

Antony Géros
Vice-présidents de la Polynésie française
Présidents de l'Assemblée de la Polynésie française

Antony Géros, dit Tony Géros, né le à Papeete, est un homme politique français. Membre du Tavini huiraatira, il est vice-président de la Polynésie française à trois reprises, entre le et le , du 16 février au , ainsi que du au .

BiographieModifier

Président de l'Assemblée de la Polynésie françaiseModifier

Géros est élu président de l'Assemblée de la Polynésie française à la suite des élections du 23 mai 2004, au nom de l'Union pour la démocratie (UPLD) qui obtient 31 sièges contre 26 pour le Tahoeraa huiraatira, parti de Gaston Flosse. Son successeur à la présidence, bien qu'il soit brièvement remplacé par Hirohiti Tefaarere entre 2004 et 2005, Philip Schyle, le bat d'une voix d'écart le [1].

Vice-présidence de la Polynésie françaiseModifier

Il est une première fois vice-président de la Polynésie française, sous Oscar Temaru, ainsi que ministre des Finances, du Logement, des Affaires foncières et du Développement des archipels, chargé de la réforme du statut et des relations avec l'Assemblée de Polynésie française et le Conseil économique, social et culturel, ainsi que porte-parole du gouvernement, du entre 2007 et 2008.

Géros est candidat pour l'UPLD en troisième position aux îles du Vent lors des élections territoriales de 2008[2]. En 2009, il est à nouveau vice-président de la Polynésie française, dans le quatrième gouvernement dirigé par Temaru. Il est également ministre de l'Aménagement et du Développement des communes, chargé des affaires foncières et porte-parole du gouvernement. Il redevient vice-président en 2011 et ce jusqu'en 2013.

Retour à l'Assemblée territorialeModifier

Il est réélu lors des élections des représentants à l'Assemblée de la Polynésie française de 2013 et 2018.

RéférencesModifier