Antonius Castor

Antonius Castor est un médecin romain qui vécut au Ier siècle et qui était réputé avoir été plus que centenaire sans aucune maladie[1].

Antonius Castor
Biographie
Décès
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Domicile
Activités
Période d'activité
Ie siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Gens

Il possédait une collection de plantes médicinales dans son jardin botanique à Rome. Georges Cuvier dans son histoire des sciences naturelles souligne qu'il fut le quatrième ancien à posséder un jardin botanique, après Théophraste, Mithridate et Attale[2]. C'est à cet endroit et avec l'aide de ce tuteur que Pline l'Ancien enfant commença à apprendre la botanique[1].

Pline cite Antonius Castor parmi ses sources dans ses livres traitant des remèdes fournis par les plantes de jardin, à propos du pipéritis et du marrube blanc au suc employé comme vomitif mélangé à un œuf et du miel[3], de la nature des fleurs et des guirlandes[4] et des remèdes tirés des arbres cultivés, à propos du myrte sauvage[5].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Pline l'Ancien, Histoire naturelle [détail des éditions] [lire en ligne], XXV, 5.
  2. Georges Cuvier, T. Magdelaine de Siant Agy, Histoire des sciences naturelles, depuis leur origine jusqu'à nos jours, 1841, p 276
  3. Pline l'Ancien, Histoires naturelles, livre XX, 66 et 89
  4. Pline l'Ancien, Histoires naturelles, livre XXI
  5. Pline l'Ancien, Histoires naturelles, livre XXIII, 83