Ouvrir le menu principal

Antonio Sancho de Benevento

artiste orfèvre de la renaissance espagnole et moine du monastère Saint-Jérôme de Cotalba, près de Gandie (Valence), Espagne
Antonio Sancho de Benevento
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Moine, orfèvre, orfèvre spécialisé dans le travail de l'argent, artisteVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Antonio Sancho de Benevento (Bénévent, royaume de Naples - Alfauir, royaume de Valence, XVIe siècle), est un artiste orfèvre de la renaissance espagnole et moine du monastère Saint-Jérôme de Cotalba[1],[2], près de Gandie (province de Valence).

ŒuvreModifier

Son travail le plus remarquable est l'ostensoir ou custode du monastère Saint-Jérôme de Cotalba en 1548, considéré par les experts comme un des plus intéressants d'Espagne. Il a fallu sept ans pour terminer la custode, haute d'un mètre. Sa qualité et sa technique étaient comparables à la custode de la cathédrale Sainte-Marie de Tolède ou de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui sont parmi les meilleurs exemples de l'orfèvrerie de la renaissance espagnole. Ensuite, durant le désamortissement espagnol, la custode a été transférée à la collégiale Sainte-Marie de Gandie. Elle a été exposée à l'exposition internationale de 1929 de Barcelone. Elle a disparu au cours de la guerre civile espagnole.

Antonio Sancho de Benevento a réalisé d'autres œuvres comme des reliquaires, de l'orfèvrerie et des images de la Vierge Marie et de saint Jérôme, qui sont toutes disparues aujourd'hui.

Notes et référencesModifier

  1. Isabel Mateo Gómez, Amelia López-Yarto, José María Prados García, El arte de la Orden Jerónima : historia y mecenazgo (en ligne).
  2. La calle Obradores de Gandía, article « Las Provincias », édition de La Safor (en ligne).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Mateo Gómez, Isabel, López-Yarto, Amelia y Prados García, José María, El arte de la Orden Jerónima : historia y mecenazgo (en ligne), Madrid, Encuentro, 2000, p. 294. (ISBN 978-84-7490-552-6)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier