Antonio Mongitore

écrivain italien

Antonio Mongitore (né à Palerme le et mort dans la même ville le ) est un prêtre, historien et écrivain sicilien, connu pour ses ouvrages sur l'histoire de la Sicile. Il était également chanoine du chapitre de la cathédrale de Palerme.

Antonio Mongitore
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
PalermeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religion
Antonino Mongitore 25 10 2020.jpg
plaque commémorative

BiographieModifier

Né à Palerme le , il embrassa l’état ecclésiastique, et fut pourvu d’un canonicat de la cathédrale : il devint dans la suite l’un des juges du tribunal diocésain, consulteur du Saint-Office, et mourut le [1].

ŒuvresModifier

Sa longue vie fut consacrée à la recherche des antiquités historiques et littéraires de son pays ; aussi a-t-il publié un grand nombre d’ouvrages. Le plus connu de tous est la Bibliotheca Sicula sive de scriptoribus Siculis notitiæ locupletissimæ, Palerme, 1708-1714, 2 vol. in-fol. L’auteur l’a fait précéder d’une courte description de la Sicile, avec des remarques sur ses différents noms, des observations sur le caractère des Siciliens, etc. : cette introduction a été insérée sous ce titre : Siciliæ delineatio, dans le Thesaur. antiquitat. Italiæ, etc., t. 10. Les écrivains sont rangés dans l’ouvrage suivant l’ordre alphabétique de leurs prénoms, d’après l’usage assez généralement suivi au XVIIe siècle ; mais on trouve à la fin du second volume des tables qui facilitent les recherches. Ce livre n’est pas exempt d’erreurs ; Tiraboschi en a relevé un assez grand nombre : cependant il y a beaucoup d’érudition, et quelques notices sont fort intéressantes. L’article qui concerne l’auteur lui-même est le dernier de tous ; il y donne la liste des ouvrages qu’il avait déjà publiés, et de ceux qu’il se proposait de mettre incessamment sous presse. Parmi les derniers on remarque :

  • Degli scrittori mascherati centurie cinque, qui n’a point paru, ou qui du moins a échappé à Struvius et aux autres auteurs de l’Histoire littéraire.

On citera encore :

  • Divertimenti geniali ; ce sont des remarques et des observations qu’il avait faites sur la Sicilia inventrice de Vincenzo Auria, à mesure qu’on l’imprimait ; elles ont été réunies à l’ouvrage dont elle est le complément nécessaire, Palerme, 1704, petit in-4°. Mongitore prononça, dans la suite, l’Eloge d’Auria ; il fait partie t. 3 des Vitæ illustrium Arcadum.
  • Breve compendio della vita di S. Francesco di Sales, Palerme, 1695, in 12.
  • Palermo santificato dalla vita de’ suoi santi cittadini, ibid., 1708, in-8°. Il a réuni sous ce titre plusieurs vies qu’il avait séparément.
  • Memorie istoriche del monastero di S. Maria di tutte le grazie, ibid., 1710, in.4°.
  • Dissertazione sopra un antico sepolcro e simulacro ritrovato nella campagna Palermo, l’ann. 1695, dans la Raccolta Calogerana, t. 10.
  • Palermo divoto di Maria Vergine ; e Maria Vergine protettrice di Palermo, ibid., 1719, 2 tomes in-4°.
  • Sacræ domus mansionis SS. Trinitatis militaris ordinis Teutonicorum urbis Panormi, et magni ejus præceptoris, monumenta historica, ibid., 1721, in-fol., et dans le tome 14 du Thes. antiquit. Italiæ.
  • Bullæ, privilegia et instrumenta Panormitanæ metropolitanæ ecclesiæ regni Siciliæ primariæ, collecta notisque illustrata, ibid., 1734, in-fol.
  • Discorso storico su l’antico titolo di regno, concesso all’isola di Sicilia, ibid., 1735, in-4°.
  • Parlamenti generali di Sicilia dall’anno 1446 sino al 1748, con le cerimonie istoriche dell’antico e moderno uso del parlamento appresso varie nazioni, etc., ibid., 1749, in-fol., publié par le docteur Francesco Serio Mongitore, prêtre de Palerme, qui l’a enrichi de notes et d’additions.

On doit à Mongitore une nouvelle édition augmentée de la Sicilia sacra, de Rocco Pirri.

PublicationsModifier

NotesModifier

  1. Cette date est tirée du Gelehrten-Lexikon de Jöcher. Le Dictionnaire historique imprimé à Bassano dit seulement que Mongitore mourut circa il 1730.

BibliographieModifier

Liens externesModifier