Antoine Terray

magistrat, aristocrate français

Antoine Jean Terray, vicomte de Rozières, seigneur de Rozières, Changy et Saint-Bonnet, est un administrateur français né à Paris le et guillotiné à la Barrière du Trône le . Il est inhumé au cimetière de Picpus.

BiographieModifier

Fils de Pierre Terray (1713-1780), seigneur de Rozières, Saint-Germain, Changy, maître des requêtes, procureur général de la Cour des Aydes (), intendant de la généralité de Lyon et de Renée Félicité Le Nain (1726-1778)[1], Antoine Jean Terray est avocat puis conseiller au Parlement de Paris, conseiller à la Cour des Aydes (Cour des Aides), maître des Requêtes (1771[2]), intendant des Finances à Montauban (1773), intendant de Moulins en , et intendant de Lyon en . Il comparaît à Provins et à Lyon en 1789.

Il habite le château de La Motte-Tilly près de Nogent-sur-Seine et est le légataire universel de l'abbé Terray.

Antoine épouse, le , Marie-Nicolle Perreney de Grosbois[3], née le .

Arrêtés pendant la Terreur, Antoine et son épouse sont condamnés à mort, le 9 floréal an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris[4], pour avoir fait émigrer leurs enfants pour porter les armes contre la République.

Ils sont guillotinés le à la barrière du Trône[5] puis jetés dans l'une des fosses communes du cimetière de Picpus.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier