Antoine Dussumier de Fonbrune

homme politique français

Antoine Dussumier de Fonbrune est un militaire, financier et homme politique français né le à Bergerac (Dordogne) et décédé le à Bordeaux (Gironde).

Antoine Dussumier de Fonbrune
Fonctions
Receveur général des finances
Tarn-et-Garonne
-
Député de la Gironde
-
Conseiller municipal de Bordeaux (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Activité
Parentèle
Autres informations
Religion
Parti politique
Distinctions

BiographieModifier

Issu d'une famille de négociants protestants, fils du négociant Jean-Pierre Dussumier et de Marie Frescarode, et parent de Jean-Jacques Dussumier, Antoine Dussumier de Fonbrune est officier au régiment Royal-Cravates cavalerie, émigre à la Révolution et fait la campagne de 1792 dans l'Armée des princes, puis sert au sein du régiment de hussards de Bercheny au service de l'Autriche.

Il rentre en France sous le Premier Empire et se lance dans le commerce, en tant que négociant et armateur à Bordeaux. Il épouse Marie Julie Béhic en 1804, d'une famille de négociants de Bayonne.

Il est député de la Gironde de 1815 à 1827, siégeant dans la majorité de droite, soutenant les gouvernements de la Restauration.

Le 12 mars 1815, le duc d'Angoulême le décore de la croix de Saint-Louis et de la Légion d'honneur ; mais les scrupules de sa conscience l'empêchent, comme calviniste, d'accepter la première, qu'il ne consentit à porter que lorsqu'une ordonnance du roi eut permis aux protestants de la recevoir sous le nom de Mérite militaire. Il est anobli par lettres patentes du roi Louis XVIII du 18 mars 1817.

Il est ensuite receveur général des finances du Tarn-et-Garonne de 1824 à 1830[1].

Notes et référencesModifier

  1. Pierre-François Pinaud, Les receveurs généraux des finances: 1790-1865, Librairie Droz, 1990

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier