Ouvrir le menu principal

Antoine Bénédict Carteret

militaire genevois et français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carteret.

Antoine Bénédict Carteret
Naissance
église Saint-Gervais Genève (Suisse)
Décès (à 50 ans)
à Stralsund, (Allemagne)
Mort au combat
Origine Armoiries du canton de Genève (Suisse) République de Genève
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Lieutenant-général
Années de service 1788-1809
Commandement 10e corps de l'armée d'Allemagne
Distinctions Chevalier de l'Ordre de l'Union

Antoine Bénédict Carteret, né à Genève le , tué au combat à Stralsund en Allemagne le , est un général genevois du Premier Empire.

BiographieModifier

Antoine Bénédict Carteret est issu d'une famille française protestante exilée à Genève.

Cadet au régiment du général major von Rothkirch au service de la Prusse le , il passe au service de la Hollande comme sous-lieutenant au régiment wallon le . Il participe à la campagne de 1778 en Bohême dans les rangs de l'armée prussienne, puis à celle de 1787 en Hollande, et est démissionnaire à la révolution de 1787.

Sous-lieutenant au régiment Royal-Liégeois, au service de la France le , il prend part à l'Affaire de Nancy et reçoit, étant à l'avant-garde, une blessure à la jambe. Adjudant-major le puis élu lieutenant-colonel en second du deuxième du bataillon de l'Isère le , il fait la campagne de 1792 avec l'armée des Alpes. Il sert en 1793 en Savoie, à Barcelonnette et au siège de Toulon, puis il passe après le siège de Toulon à l'armée d'Italie puis chef de bataillon à la 46e demi-brigade de première formation le . Il commande les deux bataillons à la fameuse redoute du Col-Ardente, sur les hauteurs de Briga, qui "formaient ma réserve et à qui on dut le succès de cette mémorable journée" (André Masséna).

Il quitte le service de la France pour rentrer au service de la République batave par ordre du représentant du peuple et membre du Comité de Salut public Joseph-Étienne Richard le , comme lieutenant-colonel à la 6e demi-brigade batave.

Fait avec distinction la campagne de 1799 en Nord-Hollande, sous les ordres du général Guillaume Marie-Anne Brune, et celle de 1800-1801 en Allemagne avec l'armée gallo-batave commandée par le général Augereau. Il est nommé colonel du 6e batave le .

Général-major et chef d'état major de la division du général Jean-Baptiste Dumonceau au corps des villes andréatiques à Oldenbourg, il participe avec succès au siège de Stralsund en 1807. Nommé en 1808 commandant de la 1re brigade et lieutenant-général, il sert en 1809 le 10e corps de l'armée d'Allemagne et est tué le à la reprise de Stralsund par un coup de sabre du major Ferdinand von Schill.

Chevalier de l'Ordre de l'Union, le .

RéférencesModifier

"Les généraux morts pour la patrie : notices biographiques" (Volume 2), Noël et Jacques Charavay.