Ouvrir le menu principal

Antoine-Louis Arrighi de Casanova

prélat catholique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Arrighi.

Antoine-Louis Arrighi de Casanova
Biographie
Naissance
Corte (Drapeau de la Corse Corse[1])
Décès
Acqui Terme (Drapeau de la France Montenotte)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 13 décembre 1807,
par Mgr Giacinto della Torre
Dernier titre ou fonction Évêque d'Acqui
Évêque d'Acqui
Autres fonctions
Fonction religieuse
Vicaire général de l'île d'Elbe

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Antoine-Louis, baron Arrighi de Casanova ( - Corte - Acqui Terme) est un homme d'église, évêque français de l'Église catholique romaine des XVIIIe et XIXe siècles.

Sommaire

BiographieModifier

Frère de Hyacinthe Arrighi de Casanova, Antoine-Louis était vicaire-général de l'île d'Elbe (assermenté, il était l'un des dix vicaires épiscopaux de l'évêque constitutionnel), avant la cession de ce pays à la France, puis fut élevé à la dignité d'évêque d'Acqui dans le Piémont en 1808. Il conquit tous les cœurs par son humilité et sa charité envers les pauvres.

Non moins remarquable par son esprit et ses connaissances que par son patriotisme, il mérita l'estime et l'affection de l'empereur Napoléon Ier. Il fut, comme son aîné, élevé à la dignité de baron (de l'Empire) et décoré de la croix d'officier de la Légion d'honneur.

À une époque où quelques insurrections éclatèrent dans le Piémont, l'évêque d'Acqui avait dans ces circonstances critiques honoré son ministère par des démarches périlleuses et énergiques, pour dessiller les yeux des révoltés et s'opposer à l'effusion du sang : Grouchy lui en témoigna publiquement sa satisfaction, et il fit élever aux frais des habitants un monument à la mémoire de l'archiprêtre de Monte-Chiaro, qui plutôt que de souffrir que le tocsin contre les Français fût sonné dans l'église qu'il desservait, se laissa égorger sur les cloches qu'il tenait étroitement embrassées.

Lignée épiscopaleModifier

  1. Mgr l'évêque Antoine-Louis Arrighi de Casanova ;
  2. Mgr l'archevêque Giacinto della Torre, O.S.A. ;

FonctionsModifier

TitresModifier

DécorationsModifier

ArmoiriesModifier

Figure Blasonnement
Armes du baron Arrighi de Casanova et de l'Empire

Ecartelé : au premier d'argent aux trois barres de gueules ; au comble d'azur chargé d'une étoile d'argent ; au deuxième des barons évêques ; au troisième d'azur à la tour d'argent ouverte, ajourée et maçonnée de sable, au bras de même issant d'une fenêtre à sénestre, tenant une clé d'or, et accostée à sénestre d'un lion rampant d'or armé et lampassé de gueules saisissant la clé de la patte dextre ; au quatrième d'or au sphynx égyptien couché de sable tenant un étendard à trois queues de cheval posées en barre, le tout chargé d'une croix de pourpre à cinq étoiles d'argent, une, trois et une.[2],[3],[4],[5]

Livrées : blanc, rouge, bleu, jaune, violet[2].

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Alphonse de Beauchamp, Pierre François Félix Joseph Giraud, Joseph Fr. Michaud et Henri Louis de Coiffier de Moret, Biographie moderne : ou Dictionnaire biographique, de tous les hommes morts et vivans qui ont marqué à la fin du XVIIIe siècle et au commencement de celui-ci, par leurs écrits, leur rang, leurs emplois, leurs talens, leurs malheurs, leurs vertus, leurs crimes, et où tous les faits qui les concernent sont rapportés de la manière la plus impartiale et la plus authentique, P.-J. Besson, , 2e éd. (lire en ligne) ;
  • Louis François L'Héritier, Les fastes de la gloire : ou, Les braves recommandés a la Postérité; monument élevé aux défenseurs de la patrie, par une société d'hommes de lettres, et de militaires, vol. 2, Raymond, (lire en ligne) ;
  • Alphonse Rabbe, Claude Augustin Vieilh de Boisjolin et Francis Georges Binet de Boisgiroult, baron de Sainte Preuve, Biographie universelle et portative des contemporains : ou, Dictionnaire historique des hommes célèbres de toutes les nations, morts ou vivants, qui, depuis la Révolution française, ont acquis de la célébrité. Ouvrage entièrement neuf, contenant plus de trois mille notices nouvelles., Bureau de la biographie, (lire en ligne) ;
  • Antoine-Vincent Arnault, Antoine Jay, Étienne de Jouy et Jacques Marquet de Norvins, baron de Montbreton, Biographie nouvelle des contemporains : ou Dictionnaire historique et raisonné de tous les hommes qui, depuis la révolution française, ont acquis de la célébrité par leurs actions, leurs écrits, leurs erreurs ou leurs crimes, soit en France, soit dans les pays étrangers; précédée d'un tableau par ordre chronologique des époques célèbres et des événemens remarquables, tant en France qu'à l'étranger, depuis 1787 jusqu'à ce jour, et d'une table alphabétique des assemblées législatives, à partir de l'assemblée constituante jusqu'aux dernières chambres des pairs et des députés, vol. 2, Librairie historique, (lire en ligne) ;
  • A.-L. d'Harmonville, Dictionnaire des dates, des faits, des lieux et des hommes historiques ou les tables de l'histoire : répertoire alphabétique de chronologie universelle..., vol. 1, Alphonse Levavasseur, (lire en ligne) ;
  • Philippe Le Bas, France : dictionnaire encyclopédique, vol. 1, t. 12, (lire en ligne) ;
  • François J. Casta, Histoire des diocèses de France : diocèse d'Ajaccio: Aleria-Sagone-Nebbio-Mariana et Accia, vol. 1, Beauchesne, , 193 p. (lire en ligne) ;
  • Jacques-Olivier Boudon, Les élites religieuses à l'époque de Napoléon : dictionnaire des évêques et vicaires généraux du Premier Empire, Nouveau monde, , 312 p. (ISBN 9782847360080, lire en ligne) ;

Notes et référencesModifier

  1. Le drapeau de la Corse a été adopté par Pascal Paoli en 1755.
  2. a et b PLEADE (C.H.A.N. : Centre historique des Archives nationales (France)).
  3. Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe : précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor, , 1171 p. (lire en ligne), et ses Compléments sur www.euraldic.com
  4. Tout sur l'héraldique : dessin de blasons et d'armoiries sur toutsurlheraldique.blogspot.com
  5. oursjeancaporossi.perso.neuf.fr

Voir aussiModifier

ChronologiesModifier