Antoine-Léopold, chevalier de Panat

Antoine-Léopold, chevalier de Panat
Nom de naissance Antoine-Léopold de Brunet, chevalier de Panat
Naissance
Albi
Décès (à 71 ans)
Paris
Origine Français
Allégeance Royaume de France Royaume de France
Drapeau de la France France
Arme Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Grade Contre-amiral
Années de service 1777-1830
Commandement Dorade
Active
Hasard
Conflits Guerre franco-anglaise
Guerre d'indépendance des États-Unis
Autres fonctions Dépôt des cartes et plans
Secrétaire général de l'amiral de France
Famille Joseph de Brunet (père)

Antoine-Léopold de Brunet, chevalier de Panat (Albi, -Paris, ), est un officier de marine français.

BiographieModifier

Fils de Joseph de Brunet, il entre dans la marine comme aspirant garde-marine en et sert alors sur la gabarre Saumon (1777-1778). Enseigne de vaisseau (), il embarque sur le vaisseau Pluton (en) dans l'escadre de d'Orvilliers et prend part à la campagne de la Manche (1779).

Il passe sur les vaisseaux Triton puis Fendant (1780) dans l'escadre de Guichen et participe aux trois batailles livrées en au large de la Dominique. Il sert ensuite de 1781 à 1783 sur le Guerrier et le Triomphant (en) dans l'escadre de de Grasse et combat aux Saintes les 9 et 12 avril 1782.

Rentré en France en sur le Souverain, il commande la gabarre Dorade en 1784 puis sert sur la corvette Cérès dans la Manche (1785). Promu lieutenant de vaisseau (), il est sur le vaisseau Patriote (en) lors de la visite à Cherbourg en juin de Louis XVI.

En 1787, il passe sur le Superbe en escadre d'évolutions puis commande l'Active à Brest et le brick Hasard au Levant (1789-1790). Il capture alors un forban qui voyageait sous pavillon russe. Radié des contrôles en , il est secrétaire particulier de Denis Decrès, ministre de la Marine, de 1803 à 1809 puis est affecté au Dépôt des cartes et plans () et prend part à la rédaction du récit de voyage de Nicolas Baudin sur les côtes australiennes.

Capitaine de vaisseau (), secrétaire général de l'amiral de France, il est nommé contre-amiral honoraire en et prend sa retraite en .

BibliographieModifier