Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Antoine-François Riccoboni

comédien au Théâtre italien, auteur dramatique
Antoine-François Riccoboni
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Antoine-François (ou Antonio Francesco) Riccoboni, dit Lelio fils, né à Mantoue en 1707 et mort à Paris le , est un dramaturge et acteur italo-français du XVIIIe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Fils du célèbre auteur et comédien italien Luigi Riccoboni, dit Lelio, et de l’actrice Elena Balletti, dite Flaminia, Antoine-François Riccoboni débute au Théâtre-Italien de Paris en 1726, dans la Surprise de l'amour de Marivaux. Il quitte, comme ses parents, mais non par scrupule religieux, la scène en 1750 pour se consacrer à l’écriture de pièces de théâtre, qu’il quitta plus tard pour la chimie.

Antoine-François Riccoboni a épousé, le , Marie-Jeanne Laboras de Mézières, qui deviendra célèbre au théâtre et surtout comme écrivaine sous le nom de Marie-Jeanne Riccoboni. Le couple fréquente le monde artistique et littéraire de son temps dont Crébillon fils, Collé, Gentil-Bernard.

Œuvres de Antoine-François RiccoboniModifier

Outre plusieurs pièces de vers, une Satire sur le goût, le Conte sans R, et quelques autres poésies fugitives, on a de Antoine-François Riccoboni un grand nombre de comédies, dont la meilleure, Les Caquets, en trois actes en prose, traduite ou imitée[1] de Carlo Goldoni, a été reprise avec succès au théâtre Louvois en 1802. On citera parmi les autres : les Comédiens esclaves (1726) ; les Amusements à la mode (1732), qui se distinguent toutes par un tour d'esprit agréable et aisé.

Il a composé une cinquantaine de pièces pour le Théâtre-Italien de Paris, dont les principales sont :

  • 1726 : Les Comédiens esclaves
  • 1732 : Les Amusements à la mode
  • 1735 : Le Conte de Fée
  • 1760 : Le Prétendu
  • 1760 : Le Prétendu
  • 1761 : Les Caquets[2]
  • 1764 : Les Amants de village

Il a écrit un traité sur l’art du théâtre

  • 1750 : L'Art du Théâtre à Madame***, Paris, in-8° (éd. critique par Sabine Chaouche dans Sept Traités sur le jeu du comédien, De l'action oratoire à l'art dramatique, 1657-1750, Paris, Honoré Champion, 2001).

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Voir notice Bnf n° : FRBNF31209708
  2. Pièce de théâtre avec la collaboration de Mme Riccoboni, Notice Bnf n° : FRBNF31209708. Les Caquets, œuvre musicale, rondo en Staccato pour violon par Joseph Bologne Chevalier de St-Georges, compositeur. Notice Bnf n° : FRBNF15819176.- Les Caquets [ Enregistrement sonore], harmonisation par Marius Casadesus, violon accompagné de piano, Publication : France : Polydor, 1936, Notice Bnf n° : FRBNF37992857.

Liens externesModifier