Antiémétique

Un antiémétique est un médicament qui agit contre les vomissements et les nausées. Les antiémétiques sont typiquement utilisés pour traiter la cinétose (mal du voyage) et les effets secondaires de certains opiacés analgésiques et de la chimiothérapie anti-cancéreuse.

En France, la haute autorité de santé préconise que la prescription d'antiémétiques antagoniste de la dopamine que sont le dompéridone, le métoclopramide ou la métopimazine ne devrait être envisagé uniquement lorsque ces affections sans caractère de gravité peuvent entraîner des vomissements ayant à court terme des complications graves ou très gênantes, notamment en cas de déshydratation du patient. Cela est dû aux risque d’effets indésirables tels que des arythmies ventriculaires voir des morts subites cardiaques, ainsi que des troubles neurologiques qu'ils peuvent engendrer. Leurs utilisations chez les patients âgés est également à éviter compte tenu de ces effets secondaires ainsi que de comorbidité fréquentes. L’efficacité de la dompéridone et de la métopimazine n’est pas établie chez les enfants et leur prescription est également à éviter pour cette population.[1],[2],[3]

ÉtymologieModifier

Le mot « émétique » provient du grec ancien εμετος / émétos, « vomissement ».

Principaux antiémétiquesModifier

StatistiquesModifier

Aux États-Unis, les antiémétiques les plus prescrits en 2013 sont le métoclopramide, la prochlorpérazine, la prométhazine, le dropéridol et l'ondansétron[4].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. HAS, « Médicaments antiémétiques dans le traitement symptomatique des nausées et vomissements », sur has-sante.fr, (consulté le )
  2. D. Vital Durand et C. Le Jeunne, Dorosz Guide pratique des médicaments 2019, Maloine, , 1957 p., p. 850 à 851
  3. HAS, « Antivomitifs – Prudence avec les antiémétiques », sur has-sante.fr, (consulté le )
  4. Furyk JS, Meek R, McKenzie S, Drug treatment of adults with nausea and vomiting in primary care, BMJ, 2014;349:g4714