Ouvrir le menu principal

Anthropologie anarchiste

ensemble de recherches et de théories anthropologiques qui mettent en œuvre des principes explicatifs relevant de l'anarchisme
(Redirigé depuis Anthropologie libertaire)
Ne doit pas être confondu avec Anthropologie marxiste.

L'anthropologie libertaire ou anthropologie anarchiste désigne un ensemble de recherches et de théories anthropologiques qui mettent en œuvre des principes explicatifs relevant de la pensée anti-autoritaire.

DéfinitionsModifier

Selon Éric Aeschimann, dans L'Obs en janvier 2019, le seul courant de pensée qui prend au sérieux l'idée que l'Humanité pourrait se passer de l'État, s'appelle l'« anthropologie anarchiste »[1].

Anthropologues représentant ce courantModifier

Bibliographie et sourcesModifier

Ouvrages de référenceModifier

  • Pierre Kropotkine, L'Entraide, un facteur de l'évolution, 1902.
    • Renaud Garcia, Nature humaine et anarchie : la pensée de Pierre Kropotkine, Thèse en vue de l'obtention du grade de Docteur en philosophie de l'École Normale Supérieure de Lyon, Université de Lyon, sous la direction de Michel Senellart, 7 décembre 2012, [lire en ligne].
  • (es) Beltrán Roca Martínez, Anarquismo y antropología. Relaciones e influencias mutuas entre la antropología social y el pensamiento libertario, Madrid, La Malatesta, 2008, (ISBN 9788493476236), [lire en ligne][4]

Extraits et articlesModifier

  • L'Anti-autoritarisme en ethnologie, actes du colloque ethnologique de Bordeaux du 13 avril 1995, Presse universitaire de Bordeaux, 1997.
  • Xavier Vanandruel, Dirk Dumon, Gassy Marin, Tour du vieux monde d'un anarchiste espérantiste : 1928-1938, Artisans-Voyageurs, coll. Les Géonautes, 2017, présentation en ligne.
  • Collectif, L’anthropologie critique et ses usages contestataires, Sortir du capitalisme, 2017, [lire en ligne].
  • Jacques Munier, Le culte du présent, Le Journal des idées, France Culture, 11 janvier 2019, [lire en ligne].

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Éric Aeschimann, Comment la domestication du blé a piégé l'humanité, L'Obs, 14 janvier 2019, lire en ligne.
  2. Stéphane Foucart, « Homo domesticus », de James C. Scott, raconte comment l’Etat a germé avec les blés de la cité d’Uruk il y a 6 000 ans, Le Monde, 5 janvier 2019, lire en ligne.
  3. (en) Jennifer Schuessler, « James C. Scott, Farmer and Scholar of Anarchism », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  4. Centre International de Recherches sur l'Anarchisme (Lausanne) : Anarquismo y antropología / Beltrán ROCA MARTÍNEZ / Madrid, España, La Malatesta (2008).