Anthracotheriidae

Les Anthracotheriidae étaient une famille d'animaux fossiles cétartiodactyles apparentés aux hippopotames.

HistoireModifier

Le genre le plus ancien connu, Elomeryx, est apparu pour la première fois au Moyen-Éocène en Asie. Ils ont prospéré en Afrique et en Eurasie, avec quelques espèces finissant par pénétrer en Amérique du Nord au cours de l'Oligocène. Ils ont finalement disparu en Europe et en Afrique au cours du Miocène, probablement en raison d'une combinaison de changements climatiques et de la concurrence avec les vrais hippopotames. Le dernier genre, Merycopotamus, a disparu d'Asie au cours du Pliocène supérieur.

Cette famille doit son nom à la première découverte du genre, l'Anthracotherium, qui signifie « bête de charbon », car le premier de ces fossiles a été trouvé dans un gisement de charbon du Paléogène en France.

Un anthracothère standard devait ressembler à un hippopotame maigre, avec une tête relativement petite et étroite. Il avait quatre ou cinq orteils à chaque pied, des pieds larges adaptés à la marche sur la boue molle. Il avait un ensemble complet de dents qui, chez certaines espèces, étaient adaptées pour déterrer les racines de plantes aquatiques[1].

Des données récentes, acquises en comparant des séquençages de gènes suggère que les anthracothères, les ancêtres des hippopotames[2] pourraient être proches des ancêtres des baleines[3],[4]. Toutefois, le premier anthracothère connu n'apparaîtra qu'au Moyen-Éocène, bien après que les cétacés archaïques auront pris un mode de vie totalement aquatique.

Voir aussiModifier

Références taxonomiquesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) D. Palmer, The Marshall Illustrated Encyclopedia of Dinosaurs and Prehistoric Animals, Londres, Marshall Editions, , 268 p. (ISBN 978-1-84028-152-1).
  2. (en) Jean-Renaud Boisserie, Fabrice Lihoreau et Michel Brunet, « The position of Hippopotamidae within Cetartiodactyla », Proceedings of the National Academy of Sciences, vol. 102, no 5,‎ , p. 1537–1541 (DOI 10.1073/pnas.0409518102, lire en ligne, consulté le 9 juin 2007)
  3. (en) J. Gatesy, « More DNA support for a Cetacea/Hippopotamidae clade: the blood-clotting protein gene gamma-fibrinogen », Molecular Biology and Evolution, vol. 14,‎ , p. 537–543 (PMID 9159931, lire en ligne).
  4. (en) B.M. Ursing et U. Arnason, « Analyses of mitochondrial genomes strongly support a hippopotamus-whale clade », Proceedings of the Royal Society, vol. 265, no 1412,‎ , p. 2251 (DOI 10.1098/rspb.1998.0567).

Liens externesModifier

  • Fabrice Lihoreau ; sous la dir. de Michel Brunet et Cécile Blondel - Systématique et paléoécologie des Anthracotheriidae [Artiodactyla ; Suiformes] du mio-pliocène de l'ancien monde : implications paléobiogéographiques—Grenoble, Atelier de reproduction des thèses—2006
  • D.G. Kron, E.Manning, E. - Evolution of Tertiary mammals of North America 1998 -Cambridge University Press (ISBN 0521355192)
  • Fabrice Lihoreau, Jean-Renaud Boisserie, et alia - Anthracothere dental anatomy reveals a late Miocene Chado-Libyan bioprovince - Proceedings of the National Academy of Sciences