Anthony Albanese

homme politique australien

Anthony Albanese
Illustration.
Portrait d'Anthony Albanese en 2022.
Fonctions
31e Premier ministre d'Australie
En fonction depuis le
(1 mois et 14 jours)
Monarque Élisabeth II
Gouverneur David Hurley
Gouvernement Albanese
Législature 47e
Prédécesseur Scott Morrison
Chef du Parti travailliste australien
En fonction depuis le
(3 ans, 1 mois et 7 jours)
Prédécesseur Bill Shorten
Chef de l'opposition officielle d'Australie

(2 ans, 10 mois et 23 jours)
Premier ministre Scott Morrison
Prédécesseur Bill Shorten
Successeur Peter Dutton
Vice-Premier ministre d'Australie

(2 mois et 22 jours)
Premier ministre Kevin Rudd
Gouvernement Rudd II
Prédécesseur Wayne Swan
Successeur Warren Truss
Ministre des Relations avec la
Chambre des représentants

(5 ans, 9 mois et 15 jours)
Premier ministre Kevin Rudd
Julia Gillard
Gouvernement Rudd I
Gillard I et II
Rudd II
Prédécesseur Tony Abbott
Successeur Christopher Pyne
Ministre des Infrastructures et des Transports

(5 ans, 9 mois et 15 jours)
Premier ministre Kevin Rudd
Julia Gillard
Gouvernement Rudd I
Gillard I et II
Rudd II
Prédécesseur Mark Vaile
Successeur Warren Truss
Ministre du Haut débit, des Communications et de l'Énergie numérique

(2 mois et 17 jours)
Premier ministre Kevin Rudd
Gouvernement Rudd II
Prédécesseur Stephen Conroy
Successeur Malcolm Turnbull
Ministre du Développement régional et des Affaires locales

(3 mois et 6 jours)
Premier ministre Julia Gillard
Gouvernement Gillard II
Prédécesseur Simon Crean
Successeur Sharon Bird (Développement régional)

(2 ans, 6 mois et 25 jours)
Premier ministre Kevin Rudd
Gouvernement Rudd I
Prédécesseur Mark Vaile
Successeur Simon Crean
Membre de la Chambre des représentants
En fonction depuis le
(26 ans, 4 mois et 5 jours)
Élection 2 mars 1996
Réélection 3 octobre 1998
10 novembre 2001
9 octobre 2004
24 novembre 2007
21 août 2010
7 septembre 2013
2 juillet 2016
18 mai 2019
21 mai 2022
Circonscription Grayndler
Législature 38e, 39e, 40e, 41e, 42e, 43e, 44e, 45e, 46e et 47e
Groupe politique Travailliste
Prédécesseur Jeannette McHugh
Biographie
Nom de naissance Anthony Norman Albanese
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Sydney (Nouvelle-Galles du Sud, Australie)
Nationalité Australienne
Parti politique Parti travailliste
Conjoint Carmel Tebbutt (2000-2019)
Diplômé de Université de Sydney
Religion Catholique non-pratiquant
Résidence The Lodge (Canberra)

Signature de Anthony Albanese

Anthony Albanese
Premiers ministres d'Australie
Vice-Premiers ministres d'Australie

Anthony Albanese, né le à Sydney, est un homme d'État australien. Membre du Parti travailliste, qu'il dirige depuis le , il est Premier ministre d'Australie depuis le .

BiographieModifier

Anthony Albanese naît le à Sydney dans le quartier de Darlinghurst, d'une mère irlando-australienne et d'un père italien originaire de Barletta qu'il ne rencontre qu'au début des années 2000[1]. Il fréquente l'école catholique St Mary's Cathedral College (en) avant d'intégrer l'université de Sydney où il étudie l'économie. Il rejoint le Parti travailliste en tant qu'étudiant avant d'entrer au Parlement, travaille comme responsable du parti et chargé de recherche.

Débuts politiquesModifier

Diplômé en sciences économiques de l'université de Sydney, Anthony Albanese est élu député de la circonscription de Grayndler en Nouvelle-Galles-du-Sud lors des élections fédérales du .

Il entre au gouvernement le comme ministre des Infrastructures et des Transports, ministre du Développement régional et des Affaires locales et ministre des relations avec la Chambre des représentants, à la suite la victoire des travaillistes de Kevin Rudd. Julia Gillard le confirme dans ses fonctions en lorsqu'elle devient Première ministre.

Vice-Premier ministreModifier

 
Anthony Albanese prêtant serment devant la gouverneure générale Quentin Bryce le 27 juin 2013.

Anthony Albanese postule le à l'élection du chef adjoint du Parti travailliste et s'impose avec 61 voix contre 38 à Simon Crean, qui dirige le parti de 2001 à 2003. Rudd, qui reprend dès lors la tête du gouvernement, fait d'Albanese son vice-Premier ministre.

Retour dans l'oppositionModifier

À la suite de la lourde défaite du Parti travailliste aux élections fédérales du , il présente sa candidature pour diriger le parti.

Opposé à Bill Shorten, il recueille 59,9 % des votes des adhérents et 36,1 % des voix des parlementaires, soit une moyenne de 48 %. Il est donc battu et devient ministre fantôme du Tourisme. Après la défaite des élections de , il est désigné ministre fantôme des Infrastructures et des Transports.

Chef du Parti travaillisteModifier

À la suite d'une nouvelle défaite des travaillistes lors des élections fédérales du , Bill Shorten démissionne de la direction du parti et Albanese est élu pour lui succéder le suivant, sans opposition[2].

Alors que les feux de brousse de 2019-2020 en Australie puis les confinements à répétition en raison de la pandémie de Covid-19 entament fortement la popularité du Parti libéral d'Australie et de son dirigeant, le Premier ministre Scott Morrison[3],[4], Anthony Albanese n'arrive initialement pas à s'imposer en tant qu'alternative viable dans les sondages[5]. Cela amène plusieurs commentateurs à poser la question de son maintien à la tête du parti au début de l'année 2021[6]. Cependant, au cours de l'année 2021, la popularité des libéraux de Morrison continue de baisser tandis que celle des travaillistes d'Albanese remonte en vue d'élections fédérales serrées en 2022[7].

Premier ministreModifier

En mai 2022, les travaillistes d'Anthony Albanese sortent vainqueurs des élections fédérales, mettant fin à neuf années de gouvernement libéral-national[8]. Il prête serment le 23 mai avant de s'envoler pour le Japon assister dans cette fonction à son premier sommet international[9]. Il devient le premier chef du gouvernement australien à porter un nom de famille autre qu'anglo-saxon ou celtique[1].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier