Anthonie Heinsius

personnalité politique néerlandais

Anthonie Heinsius, né le à Delft et mort le à La Haye, est un homme politique néerlandais.

Anthonie Heinsius
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
La HayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité
Père
Mr. Adriaan Heynsius (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Maria Dedel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Pensionnaire et négociateurModifier

Élu, en 1679, pensionnaire de Delft, sa ville de naissance, et la représentant aux États de Hollande, Heinsius devient membre du conseil de la chambre de Delft auprès de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales en 1687.

En 1682, il est nommé négociateur spécial pour la France par le stadhouder Guillaume III d'Orange avec, pour mission, de négocier l'occupation de la Principauté d'Orange par Louis XIV. La mission est un échec, mais il fait une impression favorable sur Guillaume III.

Grand-pensionnaireModifier

Le , il est nommé grand-pensionnaire des États de Hollande[1] et devient, de ce fait, l'homme le plus puissant des États généraux des Provinces-Unies lorsque Guillaume III s'empare du trône d'Angleterre et rejoint Londres. Étant le confident et le correspondant de ce dernier, il se voit confier la part la plus importante de la direction des affaires néerlandaises.

Heinsius était un négociateur opiniâtre et un des opposants les plus obstinés de la politique expansionniste de la France.

Il fut l'un des moteurs des coalitions anti-françaises de la guerre de la Ligue d'Augsbourg (1688-1697) et de la guerre de succession d'Espagne (1701-1714). Après la mort de Guillaume III en 1702, l'emprise de Heinsius sur les États généraux diminua mais il resta grand-pensionnaire de Hollande jusqu'à sa mort en 1720, à l'âge de 78 ans.

SourcesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier