Annonaria

éparchie byzantine
Annonaire

580–584

Description de l'image Annonaria.png.
Informations générales
Statut Éparchie de l'Empire byzantin
Capitale Ravenne
Histoire et événements
Érection en 580.
Abolition en 584.

Entités suivantes :

L’Annonaria ou Annonaire était une éparchie (en) byzantine de l'Italie nord-orientale centrée sur Ravenne. Érigée en 580, durant l'Antiquité tardive, elle est fondue quatre ans plus tard dans l'Exarchat de Ravenne.

Elle est homonyme du diocèse romain antérieur de l'Italie annonaire, lequel dépassait les frontières de l'ex-Cisalpine.

ÉtymologieModifier

L’annone désigne en latin la production agricole d'une année. L'adjectif annonarius qualifiait en l'espèce l'impôt prélevé par Rome dans la fertile plaine du Pô, soit les régions de Turin, Milan et Ravenne, sous la forme d'une quantité de blé fixée pour l'année, ou son équivalent comptable.

HistoireModifier

En 395, la division définitive de l'Empire romain, qui suit le décès de l'empereur Théodose, entraîne la disparition du diocèse de l'Italie annonaire, qui dépendait du préfet du prétoire d'Italie.

Les contours d'un territoire centré sur Ravenne sont redessinés une première fois vers 499, sous le règne de Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths[1].

L'éparchie (en) est créée par l'empereur Tibère II Constantin aux alentours de 580 dans le cadre d'une réorganisation des territoires romains d'Orient d'Italie situés à l'est des Apennins.

Quelques années plus tard, Maurice, empereur romain d'Orient de 582 à 602, l'incorpore dans l'Exarchat d'Italie, avec pour capitale Ravenne.

ExtensionModifier

L'Annonaire byzantine correspondait aux territoires de l'actuelle Romagne, aux côtes de la Vénétie et des Marches, ainsi qu'à la vallée moyenne du aujourd'hui incluse dans la Lombardie.

AnnexesModifier

SourcesModifier

Articles connexesModifier