Ouvrir le menu principal

Annie Sartre-Fauriat

historienne française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sartre (homonymie).
Annie Sartre-Fauriat
Moi 09-16.png
Annie Sartre-Fauriat en 2016.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
Nom de naissance
Annie FauriatVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse
Jean-Marie Dentzer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Annie Sartre-Fauriat, née Fauriat[1] le [2], est une historienne française, spécialiste de l'archéologie funéraire et de l'épigraphie grecque et latine du Proche-Orient gréco-romain, ainsi que des voyages et voyageurs en Orient tant au XIXe siècle qu'au XXe siècle.

BiographieModifier

Annie Sartre-Fauriat est agrégée d'histoire et docteur d'État de l'université Panthéon-Sorbonne[3]. Elle est professeur émérite de l'université d'Artois.

Membre du groupe d'experts à l'Unesco sur le patrimoine syrien.

DistinctionsModifier

Choix d'ouvragesModifier

  • A. Sartre-Fauriat, Des tombeaux et des morts. Monuments funéraires, société et culture en Syrie du Sud du Ier siècle av. J.-C. au VIIe s. ap. J.-C., Tome I, “Catalogue des monuments”, BAH, Tome 158, Beyrouth, 2001, 292 p.
  • A. Sartre-Fauriat, Des tombeaux et des morts. Monuments funéraires, société et culture en Syrie du Sud (Ier siècle av. J.-C.-VIIe siècle ap. J.-C.), Tome II, “Synthèse”, BAH, Tome 158, Beyrouth, 2001, 270 p.
  • A. Sartre-Fauriat, « Georges, Serge, Élie et quelques autres saints connus et inédits de la province d’Arabie », in Romanité et cité chrétienne : permanences et mutations, intégration et exclusion du Ier au VIe siècle : mélanges en l’honneur d’Yvette Duval, Paris, De Boccard, 2001, p. 295-314.
  • A. Sartre-Fauriat, « Les élites de la Syrie intérieure et leur image à l’époque romaine », Colloque international “Les élites et leurs facettes”, Clermont-Ferrand, novembre 2000, EFR 309 et ERGA 3, Rome-Clermont-Ferrand, 2003, p. 517-538.   
  • A. Sartre-Fauriat, Les voyages dans le Hawran (Syrie du Sud) de William John Bankes 1816-1818), Ausonius Mémoires 11, BAH 169, Bordeaux-Beyrouth, 2004.
  • A. Sartre-Fauriat, « Les soldats, une élite en Syrie à l’époque impériale ? », Actes du colloque international de Wroclaw “Elite in greek and roman Antiquity” (décembre 2003), Antiquitas XXVIII, edit. by A. Los and K. Nawotka, Wroclaw, 2005, p. 117-132.
  • A. Sartre-Fauriat, « Inscriptions inédites pour la Tychè en Syrie du Sud », Mélanges en l’honneur de Jean-Paul Rey-Coquais, Mélanges de l'Université saint-Joseph, Beyrouth (MUSJ), LX, 2007, p. 269-288.
  • A. Sartre-Fauriat, « Les monuments funéraires en Syrie du Sud : traditions et apports exogènes », Colloque IRA du CNRS et Musée de Lattes 11-13 octobre 2001, J. Ch. Mortetti et D. Tardy édit.: L’architecture funéraire monumentale, CTHS, Paris, 2006, p. 125-139. 
  • A. Sartre-Fauriat et M. Sartre, Le voyage de William John Bankes en Carie (1817), Scripta Anatolica, Bordeaux, 2007, p. 113-141.
  • A. Sartre-Fauriat et M. Sartre, Palmyre, la cité des caravanes, éd. Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard/Archéologie » (no 523), Paris, 2008.
  • M. Sartre, A. Sartre-Fauriat, Patrice Brun (dir.), Dictionnaire du Monde grec antique, Paris, Larousse, coll. « In extenso », 2009, 543 p.
  • IGLS XIII/2, (collaboration avec M. Sartre), Bostra supplément et plaine de la Nuqra, BAH, 194, Beyrouth, 2011.    
  • A. Sartre-Fauriat, « Une stèle au dieu cavalier au Musée des Beaux-Arts de Lyon », Syria, 89, 2012, p. 185-194.
  • A. Sartre-Fauriat et Maurice Sartre : IGLS XV : Le Plateau du Trachôn et ses bordures, BAH 204, Beyrouth, 2014, 2 vol.
  • Maurice Sartre et Annie Sartre-Fauriat, Zénobie : de Palmyre à Rome, Paris, Perrin, , 348 p. [détail de l’édition] (ISBN 9782262040970, notice BnF no FRBNF43911911, présentation en ligne)
  • A. Sartre-Fauriat et Maurice Sartre, « Les communautés civiques de Syrie du Sud dans l’Antiquité tardive »,  Mediterraneo Antico, XVII, 2014, p. 471-486.
  • A. Sartre-Fauriat, « Dieux nouveaux et nouveaux dieux à l’époque romaine dans le Hauran », Actes colloque Aarhus/Damas « Religious Identities in the Levant from Alexander to Muhammed. Continuity and Change » M. Blömer, A. Lichtenberger, R. Raja édit., Brépols, Turnhout, 2015, p. 297-312.
  • A. Sartre-Fauriat, « Proche-Orient : patrimoines en grand danger », Anabases, 23, 2016, p. 139-156.
  • Annie et Maurice Sartre, Palmyre vérités et légendes , Perrin, 2016.
  • A. Sartre-Fauriat et Maurice Sartre, IGLS XIV (Inscriptions Grecques et Latines de Syrie) : Adraa-Der‘a, le Jawlan oriental et la plaine de la Batanée, (introduction historique, établissements des textes, traduction et commentaire de 600 inscriptions), 2 vol., BAH 207, Beyrouth, 2016.
  • A. Sartre-Fauriat, « Mothana-Imtan : un village de garnison en Arabie », Syria, 93, 2016, p. 67-81. 
  • A. Sartre-Fauriat, « Les cultes du Trachôn à l’époque romaine », dans Contextualising the Sacred in the Hellenistic and Roman Near East, Religious Identities in Local, Regional and Imperial Settings, Turnhout, 2017, p. 181-190.
  • A. Sartre-Fauriat, « Le Hauran (Syrie du Sud) : un art funéraire entre traditions et influences gréco-romaines », dans BAR International series 2897, Oxford, 2018, p. 89-95.

RéférencesModifier

Liens externesModifier