Ouvrir le menu principal

Annie Guillemot

sénatrice française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillemot.

Annie Guillemot
Illustration.
Fonctions
Sénatrice du Rhône
En fonction depuis le
(5 ans, 2 mois et 6 jours)
Élection 28 septembre 2014
Groupe politique SOC
Prédécesseur Christiane Demontès
Maire de Bron

(16 ans, 3 mois et 18 jours)
Prédécesseur Georges Bernain
Successeur Jean-Michel Longueval
Conseillère générale du Rhône
élue dans le canton de Bron

(12 ans, 9 mois et 9 jours)
Élection 18 mars 2001
Successeur Jean-Michel Longueval
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Lyon (Rhône)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Ingénieur

Annie Guillemot, née le à Lyon, est une ingénieure des travaux publics de l'État, géographe et femme politique française, membre du Parti socialiste. Elle est sénatrice du Rhône et de la métropole de Lyon depuis 2014.

BiographieModifier

Élue localeModifier

Membre du Parti socialiste, Annie Guillemot entre en politique en 1989 en étant élue conseillère municipale de Bron auprès du maire Jean-Jack Queyranne dont elle est adjointe chargée de la politique de la ville, de l'habitat et de l'urbanisme jusqu'en 1999. Cette année-là, elle est élue maire de Bron et réélue en 2001, 2008 et 2014. Elle est également conseillère communautaire du Grand Lyon à partir de 1995 et vice-présidente en 2002, chargée en 2008 de la mixité des fonctions urbaines.

En 1998, elle est élue conseillère régionale de Rhône-Alpes et devient présidente de la commission solidarités et politique de la ville. En 2001, elle abandonne ce mandat après avoir été élue conseillère générale du canton de Bron. Réélue en 2008, son mandat prend fin le avec la disparition du canton et la création de la Métropole de Lyon. En 2014 elle devient vice-présidente de la Métropole de Lyon chargée de l'enfance, des familles, de l'éducation et des collèges, puis conseillère de la Métropole de Lyon le .

En , elle démissionne de ses fonctions de maire et est remplacée par son ancien adjoint Jean-Michel Longueval[1].

SénatriceModifier

Candidate en seconde position sur la liste du Parti socialiste pour les élections sénatoriales du dans le Rhône, elle est élue sénatrice pour un mandat de six ans qui prend effet le suivant.

Le , au lendemain des élections sénatoriales (renouvellement partiel -le Rhône n'est pas concerné), elle est devient secrétaire du Sénat et intègre ainsi le Bureau du Sénat.

Elle soutient Benoît Hamon au second tour de la primaire citoyenne de 2017[2].

Présidentes d'organismesModifier

De à , elle est présidente du conseil d'administration d'EPARECA[3].

Le , elle est élue présidente du Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l'agglomération lyonnaise (SYTRAL)[4].

Autres fonctionsModifier

Au niveau localModifier

  • Administratrice de l'Office Public d'Aménagement et de Construction (OPAC) du Rhône.
  • Administratrice du Centre Hospitalier Spécialisé du Vinatier.
  • Administratrice du Fonds d’Aménagement Urbain (FAU) Rhône-Alpes.
  • Administratrice des Hospices Civils de Lyon.
  • Présidente du Sytral

Au niveau nationalModifier

DistinctionsModifier

Elle est chevalier de la Légion d'honneur depuis 2013[6] et de l'ordre national du Mérite depuis 1999[7].

Notes et référencesModifier

  1. « Bron : Jean-Michel Longueval succède à Annie Guillemot comme maire », Lyon Capitale, 19 septembre 2015
  2. « Primaire de la gauche : Martine Aubry et ses proches « voteront » pour Benoît Hamon », lemonde.fr, 23 janvier 2017.
  3. « Annie Guillemot élue présidente nationale de l’Epareca », sur leprogres.fr (consulté le 10 février 2013)
  4. « La maire de Bron, Annie Guillemot, élue présidente du Sytral », sur rue89lyon.fr, (consulté le 22 juin 2015)
  5. L'arrêté de nominations des membres de l'observatoire de la laïcité, du 5 avril 2013, est consultable sur le site Internet de l'observatoire de la laïcité (accessible sur le site Internet de l'observatoire de la laïcité : http://www.laicite.gouv.fr).
  6. Décret du 29 mars 2013 portant promotion et nomination.
  7. Décret du 12 mai 1999 portant promotion et nomination.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :