Annequin (folklore)

Le annequin (ou hannequet, hannequin, harliquin, pluriel annequires) est une créature féerique et maléfique du folklore des Ardennes, décrite comme une sorte de lutin ou de feu-follet dont la principale occupation est d'attirer les hommes dans des marécages où ils se noient. Leur origine est étroitement liée à la mesnie Hellequin, et par elle au personnage italien d'Arlequin[1],[2].

Les annequins tiendraient une ronde tous les samedis soir et certaines nuits, ils passent au-dessus des maisons en poussant des sifflements aigus. Toute personne qu'ils surprennent alors disparaît à jamais. Il vivraient plus précisément dans les bois de Puilly[réf. nécessaire]

Notes et référencesModifier

  1. Martineau 2003, p. 138
  2. Dubois 2003, p. 89

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Pierre Dubois (ill. Roland et Claudine Sabatier), La grande encyclopédie des elfes, Paris, Hoëbeke, (ISBN 978-2-84230-327-3, BNF 41341285).  
  • Anne Martineau, « La grande tribu des lutins », dans Le nain et le chevalier: Essai sur les nains français du moyen âge, Presses Paris Sorbonne, coll. « Traditions et croyances », (ISBN 9782840502746, lire en ligne), p. 83-138. Thèse recensée et critiquée par Bernard Ribémont dans les Cahiers de recherches médiévales et humanistes en 2003, [lire en ligne].