Annemie Neyts-Uyttebroeck

Femme politique belge

Annemie Neyts
Illustration.
Annemie Neyts-Uyttebroeck en novembre 2010.
Fonctions
Députée européenne
Élection 1994
Réélection 2009, 2014
Groupe politique ADLE
Biographie
Nom de naissance Anne-Marie Cécile J. Neyts-Uyttebroeck
Date de naissance (77 ans)
Lieu de naissance Bruxelles
Drapeau de la Belgique Belgique
Nationalité Belge
Parti politique Open VLD

Anne-Marie Cécile J. Neyts-Uyttebroeck dite Annemie, née le à Bruxelles, est une personnalité politique, membre de l'Open VLD (libéraux flamands).

BiographieModifier

Annemie Neyts est née le à Ixelles, une des 19 communes de Bruxelles et est mariée.

Licenciée en philologie romane en 1967 par la VUB. Agrégée de l'enseignement secondaire supérieur en 1967 par la VUB. Licenciée en communication sociale et relations publiques en 1970 par la VUB.

Carrière professionnelleModifier

Professeure de français à l'Athénée royal de Zaventem entre 1966 et 1973, elle devient, en 1973, attachée de presse du ministre de la Justice Herman Vanderpoorten avant de devenir chef de cabinet-adjoint du Vice-gouverneur du Brabant entre 1975 et 1981.

Elle préside le Beursschouwburg (théâtre de la bourse) et, de 2003 à 2005, la Vlaams-Nederlands Huis (maison de la culture flamande et néerlandaise)[1].

Carrière politiqueModifier

En 1985, Annemie Neyts est élue à la présidence du Partij voor Vrijheid en Vooruitgang (Parti pour la liberté et le progrès, libéral, PVV). En 1993, le PVV devient l'Open Vlaamse Liberalen en Democraten (Libéraux et démocrates flamands, VLD) et porte désormais moins d'attention à la représentation des femmes. Elles réussissent cependant à faire inclure une « intention » de parité. Aux élections internes, 9 femmes sont élues, pour 31 postes. Annemie Neyts ayant recueilli le plus de voix, après Guy Verhofstadt, elle devient vice-présidente du parti. En 1994, avec 149 000 voix de préférence, elle est élue députée au Parlement européen où elle fait partie de la Commission Affaires institutionnelles. Elle siège encore au Parlement européen en 2004, 2009 et 2014. En 1999, elle remplace Frits Bolkestein à la présidence de l'Internationale libérale[2].

Au niveau local
  • Présidente du PVV de Bruxelles ville entre 1977 et 1986.
  • Conseillère communale de la ville de Bruxelles de 1983 à 1989;
Au niveau régional et communautaire
Au niveau fédéral / national
  • Secrétaire d'État à la Région bruxelloise entre 1981 et 1985.
  • Membre de la Chambre des représentants de 1981 à 1994 et de 2003 à 2004.
  • Présidente du parti libéral flamand PVV entre 1985 et 1989.
  • Vice-présidente du parti libéral flamand VLD entre 1993 et 1997.
  • Secrétaire d’État aux Affaires étrangères en 2000 et 2001.
  • Ministre adjoint au ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, du Commerce extérieur et de l’Agriculture entre 2001 et 2003.
  • Présidente du conseil d’administration de l’Agence pour le commerce extérieur depuis 2003.
  • Présidente de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants de 2003 à 2004.
  • Coprésidente de la commission fédérale pour le dialogue interculturel de à .
Au niveau international
  • Présidente de l’Internationale libérale de 1999 jusqu'au mois de .
  • Députée européenne entre 1994 et 1999 et depuis 2004 jusqu'en 2014.
  • Première vice-présidente de l'ELDR en 1998 et 1999.
  • Porte parole et coordinatrice pour les Affaires étrangères, la Sécurité et la Défense de l’ADLE au Parlement européen depuis .
  • Membre de la délégation du Parlement européen pour les relations avec les États-Unis depuis .
  • Présidente de l'ELDR de à .

Distinctions honorifiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « (Annemie) Neyts-Uyttebroeck - Parlementaire monitor », sur parlementairemonitor.nl (consulté le )
  2. Suzanne van Rockeghem, Jeanne Verchival-Vevoort, Jacqueline Aubenas, Des femmes dans l'histoire en Belgique, depuis 1830, Bruxelles, Luc Pire, , 302 p. (ISBN 2874155233, lire en ligne), p. 258-259

PublicationsModifier

  • Tussen Halle en Vilvoorde, Willemsfonds, 1985, 107 p.
  • Annemie in Wonderland. Pleidooi voor helder denken in een veranderende wereld, Bruxelles, Lannoo, 2003, 211 p.

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier