Anneau (champignon)

ornement de forme circulaire présent sur le stipe de certains champignons

L’anneau est un ornement de forme circulaire présent sur le pied[1] (stipe) de certains champignons à chapeau.

Anneau double, épais, frangé et coulissant d'une coulemelle

OntogénèseModifier

L'anneau est un reste[2], parfois rudimentaire ou fugace, du voile partiel qui, à l'état jeune, réunissait le pied à la marge du chapeau.

AspectsModifier

Différents aspects de l'anneau et exemples :

  • ascendant ou infère : montant du bas du pied (agaric)
  • descendant ou supère ou juponant ou en jupon : descendant du sommet du pied (amanite)
  • coulissant : libre et mobile (coprin)
  • fugace ou labile : disparaissant rapidement à la croissance ou facilement par détersion (amanite) ; certaines espèces (dans les cortinaires notamment) n'ont qu'une trace qu'on appelle une zone annulaire.
  • membraneux : très mince comme du papier (agaric)
  • complexe, double, à roue dentée : (lépiote, agaric)
  • bourrelet : (lépiote)
  • armille : engainant longuement le pied de bas en haut, comme une chaussette (armillaire, cystoderme)
  • cortine : filamenteux comme une toile d'araignée (cortinaire)

Notes et référencesModifier

  1. Ces pieds munis d'un anneau sont dits annelés ou annulés. L'absence d'anneau peut être qualifiée par l'antonyme exannulé.
  2. Il existe de rares cas de formations annulaires tardives par prolifération, qui constituent de 'faux anneaux[réf. nécessaire]

Voir aussiModifier