Anne Roche

professeure de lettres classiques, écrivaine

Anne Roche, née Calmettes[1] le , est une écrivaine et professeure agrégée de lettres classiques française.

Anne Roche
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (81 ans)
Nom de naissance
CalmettesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Prix Walter-Benjamin (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Anne Roche, née le 10 décembre 1938, intègre l'École normale supérieure de jeunes filles en 1958[1], où elle prépare avec succès l'agrégation de lettres classiques[2] ; elle soutient en 1971 une thèse de troisième cycle en lettres à l'université d'Aix-Marseille[3] et en 1987 une thèse d'État en littérature française sous la direction de Claude Duchet à l'université Paris 8[4].

Elle est professeure de littérature française à l'université de Provence à Aix-en-Provence[2]. Elle est la première à fonder des ateliers d'écriture dans une université française, en 1968[5], à la suite d'un séjour aux États-Unis[6].

Anne Roche est l'une des premières universitaires à s'intéresser à l'œuvre de Walter Benjamin[2]. Elle est également l'autrice avec Marie-Claude Taranger et ses étudiants d'une anthologie sur les femmes marseillaises, Celles qui n’ont pas écrit, récits de femmes dans la région marseillaise, 1914-1945[2].

Prix et distinctionModifier

Ouvrages (liste sélective)Modifier

Anne Roche a publié de nombreux ouvrages et articles[6],[8].

  • Êdition critique de De Jean Coste, de Charles Péguy, Paris, Klincksieck, 1975.
  • avec Geneviève Mouillaud, La Cause des oies, Paris, éditions Maurice Nadeau, .
  • La Relative, édition des femmes-Antoinette Fouque, .
  • Avec Christian Tarting : Des années trente: groupes et ruptures, Paris, Éditions du CNRS, 1985.
  • Pour une anthropologie de la culture littéraire, (thèse d’État)[4]
  • avec Andrée Guiguet et Nicole Voltz, L'atelier d'écriture : éléments pour la rédaction du texte littéraire, Paris, Bordas, .
  • Boris Souvarine et la critique sociale, .
  • Œuvres complètes de Simone Weil, t. 4, Paris, éditions Gallimard,
  • avec Marie-Claude Taranger, Celles qui n’ont pas écrit (récits de femmes dans la région marseillaise, 1914-1945), Édisud, [9],[10].
  • Commentaire de W ou le souvenir d'enfance, de Georges Perec, Paris, éditions Gallimard, coll. « Folio », .
  • Mort en ligne, Paris, éditions du Rocher, .
  • Exercices sur le tracé des ombres. Walter Benjamin, Cadenet, les éditions chemin de ronde, coll. "Strette", 2010. (Cet ouvrage a obtenu le prix européen de l'essai philosophique Walter-Benjamin en 2018.)

RéférencesModifier

  1. a et b https://www.archicubes.ens.fr/lannuaire#annuaire_chercher?identite=Anne+Roche.
  2. a b c et d Christine Lamy, « Anne ROCHE », dans Jacqueline Sag (éd.), Dictionnaire universel des créatrices (lire en ligne)
  3. Anne Roche, De Jean Coste / Charles Péguy (Thèse de troisième cycle en lettres), Université d'Aix-Marseille, , 692 p. (présentation en ligne)
  4. a et b Anne Roche, Pour une anthropologie de la culture (thèse d'État en littérature française), Université Paris VIII, (présentation en ligne)
  5. Gilbert Desmée, « De la nature d'un atelier d'écriture en milieu professionnel », Vie sociale, vol. 2009/2 (N° 2),‎ , p. 53-58 (lire en ligne)
  6. a b et c « Anne Roche / Maison des écrivains et de la littérature », sur www.m-e-l.fr (consulté le 4 février 2020)
  7. « Un prix européen pour Anne Roche et les éditions chemin de ronde », sur ArL Paca (consulté le 5 février 2020)
  8. « Anne Roche », sur Des femmes (consulté le 4 février 2020)
  9. Sonia Branca-Rosoff, « Anne Roche, Marie-Claude Taranger - Celles qui n'ont pas écrit », Langage & société, vol. 73, no 1,‎ , p. 91–93 (lire en ligne, consulté le 4 février 2020)
  10. « Marie-Claude Taranger | Les carnets de la phonothèque » (consulté le 5 février 2020).

Article connexeModifier

Liens externesModifier