Anne Pérard

femme de lettres française
Anne Pérard
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Personne liée

Anne Pérard, née le à Charleville[1] et morte en 1829 à Senlis, est une femme de lettres française.

BiographieModifier

Fille d’Étienne Pérard, avocat au Parlement et de Jeanne Pierdhouy, elle a écrit notamment, sous le pseudonyme de Mademoiselle de Chateauregnault[2], un Éloge historique d’Anne de Montmorency, publié en 1783 et salué par l’Académie de La Rochelle[3]. L’abbé Sabatier de Castres, qui était un de ses familiers, affirme à propos de cet ouvrage que « c’est un morceau de notre histoire les mieux écrits que l’on connaisse[4] ».

Elle figure dès 1804 dans le Dictionnaire historique, littéraire et bibliographique de Fortunée Briquet, mettant en exergue le talent féminin à travers 526 femmes qui ont vécu entre le VIe siècle et le début du XIXe siècle[5].

C’est une des rares femme de lettres historiennes (même ce titre n’est pas encore d’usage) de son siècle, en France, avec Stéphanie Félicité du Crest de Saint-Aubin, comtesse de Genlis. Quelques religieuses telles Marie-Jacqueline Bouette de Blémur ou Françoise-Madeleine de Chaugy, s’étaient montrées d’excellentes mémorialistes ou chroniqueuses dès le siècle précédent, mais en vivant « en dehors du monde ».

Retirée à Senlis, elle y meurt à 85 ans[6].

Principale publicationModifier

  • Éloge historique d’Anne de Montmorency, duc et pair, maréchal, grand-maître, connétable de France et premier ministre de François Ier et de Henri II, Genève ; Paris, Moutard, , 120 p. (lire en ligne).

RéférencesModifier

SourcesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier