Ouvrir le menu principal

Anne Fausto-Sterling

Anne Fausto-Sterling
Ada-Lovelace-Wikithon-2013-14-Anne-Fausto-Sterling.jpg
Anne Fausto-Sterling à la Brown University en octobre 2013.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
QueensVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Paula Vogel (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Anne Fausto-Sterling, née le [1], est professeure de biologie et d'études de genre à l'université Brown.

BiographieModifier

Anne Fausto-Sterling travaille principalement dans le domaine de la sexologie et a beaucoup écrit sur les questions de la biologie du genre, de l'identité sexuelle, de l'identité de genre, et de l'attribution sociale de rôles prédéterminés par le sexe (voir l'article sur les études de genre).

Elle a écrit deux livres destinés au grand public. La seconde édition du premier de ces livres, Myths of Gender, a été publié en 1992[2].

Son deuxième livre destiné au grand public est Sexing the Body, il a été publié en 2000[3]. Elle a précisé que, dans celui-ci, son objectif était de « convaincre les lecteurs de la nécessité de produire des théories qui prennent largement en compte la diversité humaine et qui intègrent les possibilités analytiques du biologique et du social dans une analyse systématique du développement humain » (« convince readers of the need for theories that allow for a good deal of human variation and that integrate the analytical powers of the biological and the social into the systematic analysis of human development »).

Dans un article intitulé « The Five Sexes »[4], Anne Fausto-Sterling a formulé une expérience de pensée où elle propose un modèle alternatif du genre en définissant cinq « sexes » : mâle, femelle, « merm », « ferm », et « herm ». Elle dit elle-même, à propos de cet article : « J'avais l'intention de provoquer, mais j'écrivais aussi sur un mode franchement ironique » (« I had intended to be provocative, but I had also written with tongue firmly in cheek »)[5]. Cette expérience de pensée fut interprétée par certains comme une proposition sérieuse ou même comme une théorie ; les défenseurs des personnes intersexes ont considéré que ces théories étaient fausses, prêtaient à confusion et ne contribuaient nullement aux intérêts des personnes intersexes. Dans un texte ultérieur (« The Five Sexes, Revisited »[5]) elle a pris en compte ces griefs.

Elle a aussi estimé à 1,7 % la proportion de personnes intersexes dans la population[6].

Elle s'intéresse également à la manière dont les vers plats (en particulier les planaires) parviennent à se reproduire de manière asexuée.

Anne Fausto-Sterling est mariée à Paula Vogel (en), professeure de l'université Yale et dramaturge, lauréate du prix Pulitzer en 1998 pour sa pièce How I Learned to Drive[7].

CritiquesModifier

Selon Alex Byrne, professeur de philosophie au MIT, Anne Fausto-Sterling base son assertion d'un « continuum sexuel » ou d'un « spectre des sexes » sur l'analyse des chromosomes sexuels. Selon Byrne, cela est complètement erroné. Les femelles de nombreuses espèces ont des chromosomes sexuels différents et les sexes « sont essentiellement définis par les gamètes qu'ils produisent »[8]. Les femelles produisent de gros gamètes et les mâles en produisent de petits. Il n'existe pas d'autre type de gamètes dans le monde animal, le sexe est donc binaire[8]. Pour les cas de troubles du développement sexuel, Byrne suggèrent qu'une classification binaire est toujours possible : les femelles étant celles qui ont parcourues une certaine distance sur la voie du développement de la production de gamètes de grande taille et inversement pour les mâles[8].

Toujours selon Alex Byrne, la contestation de la binarité de sexe est une utilisation particulière de la biologie pour guider des questions sociales et juridiques, ce qui est à ses yeux complètement erroné. Les personnes qui ne se reconnaissent pas dans la binarité de sexe devraient être libres comme tout le monde de vivre et de travailler sans être stigmatisées que le sexe soit binaire ou non[8].

Le concept de « continuum sexuel » est contesté par les pédiatres de l'American College of Pediatricians, regroupant des professionnels de la santé de tendance conservatrice aux États-unis, qui considèrent que la sexualité humaine est binaire par nature dans le but de reproduire notre espèce et que les cas de « troubles du développement sexuel » ne sont que des écarts pathologiques et rares à la norme binaire[9].

La philosophe Carrie Hull réduit l'estimation des personnes intersexuées à 0,37 %, sur la base de « nombreuses erreurs et omissions » dans la collecte et l'interprétation des données par Anne Fausto-Sterling[10].

Leonard Sax conteste les chiffres de Anne Fausto-Sterling estimant le nombre de personnes intersexuées à 1,7 % à 2 % des naissances par an[11] et reproche à Fausto-Sterling de présenter dans son livre, des exemples d'intersexuation exclusivement sans ambiguïté alors que selon les propres chiffres de Fausto-Sterling, ces personnes représentent moins de 0,02 % de la population générale. Sax préfère ainsi cantonner la définition de l'intersexuation aux cas où le sexe chromosomique n'est pas cohérent avec le sexe phénotypique, ou dans lesquels le phénotype ne peut être classé ni comme mâle ni comme femelle. Avec cette définition, Sax parvient à une proposition de 0,018% de personnes intersexuées dans la population, une proportion presque 100 fois inférieure à celle de Fausto-Sterling[12].

Selon Alex Byrne, même parmi les 0,015% de personnes intersexuées, il est possible d'en classer certains en féminin ou masculin et aucun n'est clairement ni féminin ni masculin. Selon Alex Byrne, il y a en fait plus de candidats plausibles pour des exceptions à la binarité de sexe hors de ces 0,015 % des personnes intersexuées comme par exemple la dysgénésie gonadique XY ou le syndrome de Swyer[13].

Principales publicationsModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

OuvragesModifier

  • (en) Fausto-Sterling, Anne, Myths of gender: biological theories about women and men, New York, BasicBooks, , 2e éd., poche (ISBN 978-0-465-04792-5, LCCN 92053170)
  • (en) Fausto-Sterling, Anne, Sexing the body: gender politics and the construction of sexuality, New York, Basic Books, , 1re éd., poche (ISBN 978-0-465-07714-4, LCCN 00703212)
  • Fausto-Sterling, Anne, (trad.) Bonis, Oristelle, Bouillot, Françoise, Corps en tous genres : La dualité des sexes à l'épreuve de la science, Paris, La Découverte, coll. « SH / Genre & Sexualité », , 1re éd., 400 p., 155 * 240 mm (ISBN 9782707169105, LCCN 00703212)
  • Fausto-Sterling, Anne, (trad.) Boterf, Anne-Emmanuelle, Les cinq sexes : Pourquoi mâle et femelle ne suffisent pas, Paris, Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot no 917 », , 1re éd., 96 p. (ISBN 9782228908856)

ArticlesModifier

  • (en) A. Fausto-Sterling, « The Five Sexes: Why male and female are not enough », The Sciences, no May/April 1993,‎ , p. 20–24 (lire en ligne)
  • (en) A. Fausto-Sterling, « The Five Sexes, Revisited », Sciences (New York), vol. 40, no 4,‎ , p. 18–23 (PMID 12569934, lire en ligne)
  • (en) M. Blackless, A. Charuvastra, A. Derryck, A. Fausto-Sterling, K. Lauzanne, E. Lee, « How Sexually Dismorphic Are We? Review and Synthesis », American Journal of Human Biology, no 12,‎ , p. 151-166 (lire en ligne)
  • (en) Lundy Braun, Anne Fausto-Sterling, Duana Fullwiley, Evelynn M. Hammonds, Alondra Nelson, William Quivers, Susan M. Reverby, Alexandra E. Shields, « Racial Categories in Medical Practice: How Useful Are They? », Public Library of Science Medicine, vol. 4, no 9,‎ (PMID 17896853, lire en ligne)

RéférencesModifier

  1. (en) Fausto-Sterling, Anne sur authorities.loc.gov (Library of Congress authorities).
  2. (en) Fausto-Sterling, Anne, Myths of gender: biological theories about women and men, New York, BasicBooks, , 2e éd., poche (ISBN 978-0-465-04792-5, LCCN 92053170).
  3. (en) Fausto-Sterling, Anne, Sexing the body: gender politics and the construction of sexuality, New York, Basic Books, , 1re éd., poche (ISBN 978-0-465-07714-4, LCCN 00703212).
  4. (en) A. Fausto-Sterling, « The Five Sexes: Why male and female are not enough », The Sciences, no May/April 1993,‎ , p. 20–24.
  5. a et b (en) A. Fausto-Sterling, « The Five Sexes, Revisited », Sciences (New York), vol. 40, no 4,‎ , p. 18–23 (PMID 12569934, lire en ligne).
  6. page web du site personnel d'Anne Fausto-Sterling sur le genre.
  7. (en) Lauréats du Prix Pulitzer 1998 sur le site du prix. Page consultée le 14 novembre 2010.
  8. a b c et d Alex Byrne, « Is Sex Binary? », sur Arc Digital, (consulté le 10 janvier 2019)
  9. (en-US) « Gender Dysphoria in Children », American College of Pediatricians,‎ (lire en ligne, consulté le 15 octobre 2018)
  10. (en) Carrie L. Hull et Anne Fausto‐Sterling, « Letter to the Editor », American Journal of Human Biology, vol. 15, no 1,‎ , p. 112–116 (ISSN 1520-6300, DOI 10.1002/ajhb.10122, lire en ligne, consulté le 10 janvier 2019)
  11. Fausto-Sterling 2012.
  12. (en) Leonard Sax, « How common is lntersex? A response to Anne Fausto‐Sterling », Journal of Sex Research, vol. 39, no 3,‎ , p. 174–178 (ISSN 0022-4499 et 1559-8519, DOI 10.1080/00224490209552139, lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  13. (en) Alex Byrne, « Is Sex Binary? », sur arcdigital.media, (consulté le 10 janvier 2019)

Liens externesModifier