Anne-Émilie d'Anhalt-Köthen-Pless

aristocrate allemande

Anne-Émilie d'Anhalt-Köthen (* à Pless; † à Fürstenstein) était une princesse d'Anhalt-Köthen et l'héritière du Duché de Pless.

Anne Emilie d'Anhalt-Köthen-Pleß
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Père
Mère
Fürstin von Anhalt-Köthen Luise Ferdinande zu Stolberg-Wernigerode (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Hans Heinrich VI von Hochberg (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Inconnu
Inconnu
Hans Heinrich X de Hochberg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pless-Wappen.jpg
blason

BiographieModifier

Anne-Émilie était la seule fille du prince Frédéric-Erdmann d'Anhalt-Pless (1731-1797) de son mariage avec Louise de Stolberg-Wernigerode (1744-1784), fille du comte Henri-Ernest de Stolberg-Wernigerode.

Anne-Émilie a épousé, le à Pless le comte Hans-Henri VI de Hochberg, baron de Ksiaz (1768-1833). Après la mort sans enfants des frères d'Anne-Émilie, Ferdinand, Henri et Louis, la principauté de Pless est revenu à son fils Hans-Henri X de Hochberg (de).

Anne-Émilie était une amie intime de Charlotte Schleiermacher, sœur du philosophe Friedrich Schleiermacher et a pris en charge financièrement cette famille.[1]

DescendantsModifier

De son mariage, Anne-Émilie a eu les enfants suivants:

  • Louise (1804-1851), mariée en 1827 au comte Edouard von Kleist (1795-1852)
  • Hans-Henri X de Hochberg (de) (1806-1855), comte de Hochberg, Prince de Pless, marié en 1832 à Ida de Stechow (1811-1843)

SourcesModifier

  • W. John Koch: Château de Ksiaz: Souvenirs d'un silésie, de la Noblesse, 2006, P. 18
  • Alexandre de Daniels: Manuel de l'Empire allemand et Staatenrechtsgeschichte: 2, france; Bd. 3, P. 538

Notes et référencesModifier

  1. Andreas Arndt, Wolfgang Virmond, Hermann Fischer (Ed.): Friedrich Schleiermacher: Édition Critique doit: la Correspondance et les Documents biographiques. Correspondance 1802-1803 : (les Lettres 1246-1540), Partie 5, Tome 6, Walter de Gruyter, 2005, P. 37