Ouvrir le menu principal

Anna Dostoïevskaïa

écrivain russe
Anna Dostoïevskaïa
Dostoevskaya.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
YaltaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Анна Григорьевна ДостоевскаяVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Анна Григорьевна СниткинаVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Auteure de journal intime, court reporterVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant

Anna Grigorievna Dostoïevskaïa née Snitkina (30 août 1846 ( dans le calendrier grégorien), Saint-Pétersbourg - , Yalta) est l'épouse de Fiodor Dostoïevski. Sténographe de formation, elle fut engagée par l'écrivain Fiodor Dostoïevski, qui l'épousa en .

Elle est également connue comme étant l'une des premières philatélistes russes.

BiographieModifier

Enfance et étudesModifier

Elle est née à Saint-Pétersbourg, deuxième enfant d'une famille de petits fonctionnaires : la famille compte trois enfants (Maria, Anna et Ivan). Le père, Grigori Ivanovitch Snitkine (1799-1866), d'origine ukrainienne, est féru de littérature et de théâtre, grand lecteur de Dostoïevski. La mère est finlandaise[1]. L'enfance de la jeune Anna est bercée par les récits de Dostoïevski.

Elle suit des cours de sténographie et, à partir du , est engagée par Dostoïevski pour la rédaction de son roman Le Joueur.

VoyagesModifier

Le , 4 mois après avoir fait sa connaissance, elle épouse Fiodor Dostoïevski : elle a 21 ans et l'écrivain 45. Deux mois plus tard, sur le conseil des médecins de Dostoïevski, ils partent pour l'Europe de l'Ouest, où ils restent jusqu'en .

 
Anna Dostoïevskaïa en 1870

Sur le chemin de l'Allemagne, les époux s'arrêtent quelques jours à Vilnius[2].

En route pour le sud, ils séjournent un temps dans le pays de Bade. Là, Dostoïevski gagne et perd successivement 4 000 francs à la roulette. Il ne peut s'arrêter et va jusqu'à jouer ce que possède son épouse.

Dostoïevski commence son roman L'Idiot à Genève en automne 1867. Le couple vit à Genève pendant près d'un an. Le naît leur première fille, Sophie, qui meurt d'un refroidissement à l'âge de trois mois (elle est enterrée au Cimetière des Rois). Les Dostoïevski partent alors pour l'Italie. Dostoïevski achève L'Idiot à Florence en .

En 1869, Lioubov Dostoïevskaïa (Lioubov qui veut dire Charité ou Amour en russe), leur seconde fille, naît à Dresde.

Retour en RussieModifier

Leurs fils Fiodor (1871) et Alexeï (1875) naissent après leur retour à Saint-Pétersbourg.

Anna prend alors en main la trésorerie et permet à son mari de se libérer peu à peu de ses dettes. À partir de 1871, il arrête complètement le jeu. C'est également Anna qui gère les relations avec les éditeurs et les imprimeurs.

Le dernier roman de Dostoïevski, Les Frères Karamazov, lui est dédié.

Après la mort de Dostoïevski en , Anna rassemble ses manuscrits, lettres, photos et documents divers, et publie à partir de 1906 plusieurs ouvrages relatifs à la vie de l'écrivain, sources importantes pour ses biographes.

Elle fait également ouvrir une salle consacrée à l'écrivain au Musée historique d'État, puis la collection est transférée au Musée Dostoïevski en 1926.

Elle meurt le à Yalta.

ŒuvresModifier

  • Journal de l'année 1867

Notes et référencesModifier

  1. Jacques Catteau 2001, p. 8
  2. Sur le bâtiment de l’hôtel de Vilnius où ils ont séjourné, une plaque commémorative a été ajoutée en décembre 2006.