Anna Banti

romancière, historienne, critique et traductrice italienne

Anna Banti (née Lucia Lopresti) (Florence, Ronchi di Massa, (à 90 ans)) est une historienne,critique d'art, romancière et traductrice italienne.

Anna Banti
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
MassaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
Distinctions
Cimitero degli Allori, Roberto Longhi.jpg
Vue de la sépulture.

Elle traduisit de l'anglais de nombreux ouvrages et en particulier Les mémoires de Barry Lyndon de William Makepeace Thackeray.

Son roman le plus célèbre est Artemisia (1947), inspiré de la vie d'Artemisia Gentileschi.

BiographieModifier

Anna Banti épousa en 1924, l'historien de l'art italien Roberto Longhi, qu'elle avait rencontré pendant leurs études à Rome au liceo Visconti et avec qui elle créa la revue Paragone, dont elle dirigera les sections littéraires jusqu'à la mort de son mari.

Ses nouvelles allient volontiers le fantastique et l’histoire.

« L’homme aimé est aussi et d’abord le Maître, celui auquel on sacrifie jusqu’à sa vocation, en l’occurrence l’histoire de l’art, pour la compensation dérisoire de l’écriture littéraire »

— son auto-analyse dans son récit autobiographique Un grido lacerante (1981), récit inspiré par la mort de Longhi.

ÉcritsModifier

NarratifsModifier

  • Itinerario di Paolina (1937), Rome
  • Il Coraggio delle Donne (1940), Florence
  • Sette Lune (1941), Milan
  • Le monache cantano (1942), Rome
  • Artemisia (1947), Florence, réédité en 1969 dans Due Storie et en 1974
  • Le Donne Muoiono (1951), Milan
  • Il Bastardo (1953), Florence
  • Allarme sul Lago (1954), Milan
  • La Monaca di Sciangai (1957), Milan, Prix Charles Veillon
  • La casa piccola (1961), Milan
  • Le mosche d'oro (1962), Milan
  • Campi Elisi (1963), Milan
  • Noi credevamo (1967), Milan
  • Je vous écris d’un pays lointain, (1971), Milan
  • La Camicia bruciata (1973), Milan
  • Da un paese vicino (1975), Milan
  • Un Grido Lacerante (1981) (finaliste au Premio Campiello).

ÉtudesModifier

Histoire de l'artModifier

Auteurs traduitsModifier

SourcesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier