Années 1420 av. J.-C.

décennie

XVIe siècle av. J.-C. | XVe siècle av. J.-C. | XIVe siècle av. J.-C.

../.. | Années 1440 av. J.-C. | Années 1430 av. J.-C. | Années 1420 av. J.-C. | Années 1410 av. J.-C. | Années 1400 av. J.-C. | ../..

ÉvènementsModifier

  • Vers 1426-[1]: règne d’Ashur-nirari II, roi d’Assyrie[2].
 
Momie de Thoutmosis IV.
  • 1425-1417 av. J.-C.[1],[3]. : règne du pharaon Thoutmôsis IV[4]. Il épouse Moutemouia, future mère d’Aménophis IV[5]. Il renouvelle la paix avec le roi de Mitanni Artatama dont il épouse une fille[5]. L’Empire égyptien est stable. Thoutmosis IV entreprend toutefois une campagne en Asie et une campagne en Nubie (inscription de Konosso, près de Philæ, an 8)[6], ainsi que des expéditions vers le Sinaï (inscription de Sérabit-el-Khadem, an 4[7] et an 7). Des colonies syriennes et soudanaises, formées par les prisonniers capturés lors de ces expéditions, sont établies près de Thèbes. Le vizir Thoutmosis reste en fonction au début du règne.
  • Vers 1425-1400 av. J.-C. : règne de Tudhaliya II, fils d’Hattushili II, roi des Hittites[8]. Il mène des campagnes contre l’Arzawa et la confédération de l’Assuwa (Lydie et pays voisins). Là, il entre en contact avec les Achéens (Ahhiyawa) installés particulièrement à Milet (Millawanda). Vers , il signe un nouveau traité, sur un pied d’égalité, avec le roi du Kizzuwatna, Sunassura II. À la fin du règne, il associe son fils Arnuwandas au pouvoir et conquiert avec lui définitivement le Kizzuwatna, sans doute revenu dans le camp hourrite[9].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Selon la chronologie moyenne qui place le règne d'Hammurabi entre 1792 et 1750
  2. (en) Gwendolyn Leick, Historical Dictionary of Mesopotamia, Scarecrow Press, , 302 p. (ISBN 978-0-8108-6324-8, présentation en ligne)
  3. 1401/1400-1390 av. J.-C. selon Malek, Arnold, Shaw, Grimal, Krauss, Murnane. Autres avis de spécialistes : -1419 à -1386 (Wente), -1419 à -1410 (Redford), -1413 à -1403 (Parker), -1413 à -1405 (Gardiner), -1412 à -1402 (Hornung), -1398 à -1388 (Dodson), -1397 à -1388/-1387 (von Beckerath, Vandersleyen), -1396 à -1386 (Kitchen), -1394 à -1384 (Aldred), -1388 à -1379 (Helck).
  4. Georges Roux, La Mésopotamie : Essai d'histoire politique, économique et culturelle, Seuil, , 473 p. (ISBN 978-2-02-008632-5, présentation en ligne)
  5. a et b Dimitri Laboury, Akhénaton, Pygmalion, 480 p. (ISBN 978-2-7564-0335-9, présentation en ligne)
  6. Albert Adu Boahen, Joseph Ki-Zerbo, Histoire générale de l'Afrique, vol. 2, UNESCO, , 925 p. (ISBN 978-92-3-201708-6, présentation en ligne)
  7. (en) Alexander J. Peden, The Graffiti of Pharaonic Egypt : Scope and Roles of Informal Writings (c. 3100-332 B.C.), BRILL, , 348 p. (ISBN 978-90-04-12112-6, présentation en ligne)
  8. Collectif, Tôzai, vol. n° 7/2002, Presses univ. Limoges, (ISBN 978-2-84287-349-3, présentation en ligne)
  9. Jacques Freu et Michel Mazoyer, Les Hittites et leur histoire : Des origines à la fin de l'ancien royaume hittite, vol. 1, Paris, Harmattan, , 253 p. (ISBN 978-2-296-02744-2, notice BnF no FRBNF41009220, présentation en ligne)