Ouvrir le menu principal

Année séculaire bissextile

année du calendrier grégorien divisible par 400

Une année séculaire bissextile est, dans le calendrier grégorien, une année exactement divisible par 400[1],[2].

CaractéristiquesModifier

Une année séculaire bissextile combine deux aspects :

  • ll s'agit d'une année séculaire, c'est-à-dire que son millésime s'achève par deux zéros ;
  • elle est en outre bissextile : elle possède 366 jours au lieu des 365 d'une année commune, un 29 février étant placé comme dernier jour de ce mois.

Dans le calendrier grégorien, seules les années séculaires exactement divisibles par 400 sont bissextiles : les autres années séculaires ne le sont pas. Il s'agit d'une modification des règles du calendrier julien, où toutes les années divisibles par 4 sont bissextiles, ce qui conduit à une année moyenne de 365,25 jours légèrement plus longue que l'année tropique (environ 365,2422 jours), provoquant au fil du temps une dérive du calendrier par rapport aux équinoxes et aux solstices (une dizaine de jours en 15 siècles, lors de l'abandon progressive du calendrier julien). En supprimant 3 années bissextiles tous les 400 ans, l'année moyenne du calendrier grégorien dure 365,2425 jours : encore un peu trop long, mais l'avance n'est que de 3 jours en 10 000 ans.

Les années séculaires bissextiles débutent toujours par un samedi. Le résultant est toujours un mardi et le tombe toujours un dimanche. Les lettres dominicales qui leur sont affectées sont donc toujours BA.

ExemplesModifier

Depuis les premières adoptions du calendrier grégorien, seules deux années séculaires ont été bissextiles : 1600 et 2000. La prochaine sera 2400.

AnnexesModifier