L’Ankobra est un fleuve du Ghana qui prend sa source au nord est de Wiawso et s'écoule plein sud. Il se déverse dans le Golfe de Guinée au terme d'un parcours de 190 km : son cours se trouve donc en totalité dans le Ghana méridional[1],[2]. Les ruines d'un ancien comptoir néerlandais abandonné depuis 1711, le Fort Elize Carthago, se dressent à son embouchure.

L’Ankobra reçoit les apports du Nini. Il est navigable sur 80 km depuis l'embouchure : au-delà, les rapides font obstacle. Il existe plusieurs programmes d'aménagement hydroélectrique dans le nord du bassin hydrographique[1],[2].

En 2003, une pollution au mercure et à l'arsenic a été signalée dans le bassin aurifère de la vallée de l'Ankobra[3],[4].

NotesModifier

  1. a et b Le fleuve Ankobra. sur l'Encyclopedia Britannica.
  2. a et b Fleuves et lacs
  3. W. Bannerman, M. Potin-Gautier, David Amouroux et S. Tellier, « Mercury and arsenic in the gold mining regions of the Ankobra River basin in Ghana », Journal de Physique IV (Proceedings), no 107,‎ , p. 107-110 (DOI 10.1051/jp4:20030255)
  4. N.K. Asare-Donkor et A.A. Adimado, « Influence of mining related activities on levels of mercury in water, sediment and fish from the Ankobra and Tano River basins in South Western Ghana. », Environ Syst Res, no 5,‎ , p. 5 (DOI 10.1186/s40068-016-0055-4)