Ouvrir le menu principal

DescriptionModifier

La coloration de ce papillon est très variable allant de jaune clair à jaune orangé vif. Les ailes présentent des striures fines, noires et transversales. Le dimorphisme sexuel est accusé, la femelle arborant des teintes jaunes, le mâle des teintes orange[1].

La larve, mesurant jusqu'à 50 mm, est brun-jaune clair à brun rougeâtre[2].

HabitatModifier

On la trouve sur divers végétaux ligneux tels le Prunelier[3] (Prunus spinosa), le Chèvrefeuille des haies (Lonicera xylosteum), le Peuplier tremble (Populus tremula), la Bourdaine (Frangula alnus) ou encore le Myrtillier (Vaccinium myrtillus)[2].

BiologieModifier

L'espèce est bivoltine et hiverne à l'état larvaire. La nymphose s'effectue entre deux feuilles réunies par une soie[2].

Liste des sous-espècesModifier

Selon NCBI (2 février 2018)[4] :

Selon BioLib (2 février 2018)[5] :

Notes et référencesModifier

  1. Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Flammarion, 2012 (1re éd. 1986), p. 178-179
  2. a b et c Heiko Bellmann, Quel est donc ce papillon ?, Nathan, 2006, p. 220
  3. http://www.orthographe-recommandee.info/regles11.htm
  4. NCBI, consulté le 2 février 2018
  5. BioLib, consulté le 2 février 2018

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :