Angelo Dell'Acqua

cardinal italien

Angelo Dell’Acqua, né le et décédé le , est un prélat catholique italien, vicaire général de Rome, et l'un des plus proches collaborateurs du pape Paul VI.

Angelo Dell'Acqua
Image illustrative de l’article Angelo Dell'Acqua
Biographie
Naissance
à Milan (Italie)
Ordination sacerdotale par le
card. Eugenio Tosi
Décès (à 68 ans)
à Lourdes (France)
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de Ss. Ambrogio e Carlo
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale par le
pape Jean XXIII
Archiprêtre de la basilique Saint-Jean-de-Latran
Cardinal vicaire de Rome
Président de la préfecture pour les affaires économiques du Saint-Siège
Archevêque titulaire de Chalcédoine (de)

Blason
« Tamquam Aqua Decurrens » (Ps 57,8)
(« Comme les eaux qui se perdent »)
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Biographie

modifier

Jeunesse

modifier

Angelo Dell'Acqua nait à Milan, il est le fils de Giovanni Dell'Acqua et de son épouse Giuseppina Varalli. Il étudie aux séminaires de Monza et de Milan (obtenant dans le second un doctorat en théologie), et à l'Université pontificale grégorienne de Rome, où il devient docteur en droit canonique.

Prêtre

modifier

Après avoir reçu le diaconat le , il est ordonné prêtre par le cardinal Eugenio Tosi le . Il commence son ministère pastoral à Milan, où il est secrétaire privé de l'archevêque de 1928 à 1929. Après avoir terminé ses études en 1931, il est élevé au rang de chambellan privé de Pie XI le de la même année. Il est secrétaire de la délégation apostolique en Turquie et en Grèce de 1931 à 1935. Il travaille ensuite comme recteur du Collège pontifical roumain à Rome jusqu'en 1938, et c'est au cours de cette période qu'il est nommé prélat domestique du pape le .

En 1938, il entre à la curie romaine pour travailler à la secrétairerie d'État, tout en exerçant une activité pastorale à Rome jusqu'en 1950. Durant cette période, on lui attribue pour mission quotidienne d'assurer une aide du Vatican aux Juifs de toute l’Europe[1].

Selon Nina Valbousquet (« Les Âmes Tièdes, Éditions La Découverte, 2024), il joue en réalité le rôle d’expert en questions juives au Vatican et sa production écrite dans l’exercice de ces fonctions, telle qu’elle est apparue au dépouillement des archives du pontificat de Pie XII, est empreinte de nets et forts préjugés anti-judaïques[2].

Par la suite, Il est fait sous-secrétaire adjoint de la Sacrée Congrégation des affaires ecclésiastiques extraordinaires (), substitut du secrétaire d'État pour les affaires ecclésiastiques () et substitut du cardinal secrétaire d'État ).

Évêque

modifier

Le , il est nommé archevêque titulaire (ou in partibus) de Chalcédoine (de) par Jean XXIII, dont il reçoit la consécration épiscopale le , le pape étant assisté des évêques Girolamo Bortignon, OFM Cap., et Gioacchino Muccin en tant que coconsécrateurs. De 1962 à 1965 il participe au IIe concile œcuménique du Vatican.

Cardinal

modifier

Paul VI le crée cardinal avec le titre de cardinal-prêtre de Saint-Ambroise et Saint-Charles lors du consistoire du , avant sa nomination comme premier président de la préfecture pour les affaires économiques du Saint-Siège le de la même année. Il est nommé vicaire général de Rome, ce qui fait de lui l'évêque officieux de Rome (agissant comme tel à la place du pape), et il représente Paul VI aux obsèques du sénateur Robert Kennedy le . Le même mois il est reçu docteur honoris causa de l'université Loyola, de l'université de Chicago et de l'université Fordham. Il est également un ami intime du cardinal Giacomo Lercaro.

À l'âge de 68 ans il succombe brusquement à une crise cardiaque, à l'entrée de la basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes, au cours d'un pèlerinage. D'abord enterrés dans la sépulture de famille au cimetière de Sesto Calende, ses restes sont transférés le à l'église paroissiale de Sesto Calende elle-même, où il a été ordonné prêtre.

Dans la fiction

modifier

Notes et références

modifier
  1. Jean-Christophe Buisson, « Exclusif: comment le pape Pie XII résista aux nazis », sur Le Figaro.fr, (consulté le ).
    - Nouvelles preuves historiques du sauvetage de milliers de juifs par Pie XII, Vatican News, 31 janvier 2022 (lire en ligne).
  2. Nina Valbousquet, Les âmes tièdes - Le Vatican face à la Shoah, La Découverte, (ISBN 978-2-348-07717-3)

Bibliographie

modifier
  • (it) Alberto Melloni (it) (dir.), Angelo Dell'Acqua, prete, diplomatico e cardinale al cuore della politica vaticana (1903-1972), Bologne, Il Mulino, coll. « Santa Sede e politica nel Novecento », , 262 p. (ISBN 978-88-15-10213-3)

Voir aussi

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier