Ouvrir le menu principal

Ange-François de Talaru de Chalmazel

personnalité politique française

Ange-François de Talaru de Chalmazel
Biographie
Naissance
Château de Chaussins
Décès
Londres
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de Coutances
1790
Autres fonctions
Fonction religieuse
Abbé de Blanchelande et de Montebourg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Ange-François de Talaru de Chalmazel (né le au château de Chaussins à Abrest et mort à Londres le 8 décembre 1798) est évêque de Coutances de 1764 à 1790 et député du clergé aux États généraux de 1789. Refusant le serment constitutionnel, il émigre en Angleterre.

BiographieModifier

Ange-François de Talaru nait au château de Chaussins en Bourbonnais. Il est le 3e fils de Louis marquis de Chalmazel en Forez, comte de Chamarande en Hurepoix, chevalier de l'ordre du Saint-Esprit et de Marie de Bonneval.

Destiné à l'Église il est d'abord chanoine puis grand vicaire de l'archidiocèse de Sens en 1753. Désigné pour le siège de Coutances, il est confirmé le 4 février 1765 et consacré par le cardinal Paul d’Albert de Luynes, archevêque de Sens[1]. Il est pourvu en commende de l'abbaye de Blanchelande en 1767 et de celle de Montebourg en 1771. Il est élu député du Second ordre aux États généraux de 1789 et il est l'un des premiers membres du clergé à accepter la vérification des pouvoirs demandée par le tiers état. Il s'oppose ensuite à la Constitution civile du clergé et il lorsqu'il est remplacé par François Bécherel « Évêque de la Manche », Il doit alors en 1792 s'exiler en Angleterre et non pas à Jersey qui relevait territorialement de son diocèse. Il meurt à Londres en 1798 sans avoir démissionné de son évêché[2].

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Auguste F. Lecanu, Histoire des évêques de Coutances : depuis la fondation de l'évêché jusqu'à nos jours, Coutances, 1839, p. 367-374
  2. Armand Jean, Les évêques et les archevêques de France depuis 1682 jusqu'à 1801, Paris et Mamers, 1891, p. 351 .