Angélique Boyer

actrice franco-mexicaine
Angélique Boyer
Description de cette image, également commentée ci-après
Angélique Boyer en 2014
Nom de naissance Angélique Monique Paulette Boyer
Naissance (33 ans)
Saint-Claude, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Drapeau du Mexique Mexicaine
Profession Actrice
Mannequin

Angélique Boyer (née Angélique Monique Paulette Boyer le à Saint-Claude dans le Jura en France), est une actrice franco-mexicaine[1],[2].

BiographieModifier

Née à Saint-Claude dans le Jura, elle vit au Mexique depuis ses deux ans[1].

Angélique Boyer apparaît ainsi sur le petit écran mexicain en 2003 dans la telenovela Corazónes al limíte. Elle intègre le casting de la telenovela Rebelde durant trois saisons. Deux ans plus tard, sa cote de popularité s'accroit grâce à sa présence dans une émission de téléréalité locale Bailando por la boda de mis sueños (Danse pour le mariage de mes rêves ou Danse avec les Stars) avant d’exploser les cinq années suivantes. Elle apparaît dans le vidéoclip de Santiago Garza Quiero Verte en 2006. Elle a été élue « fille la plus sexy de l’année » en Amérique latine en 2007 et continue son ascension dans les telenovelas mexicaines Muchachitas como tú, Alma de Hierro et Corazón salvaje. En 2009, elle chante cinco Minutos pour la série Mujeres Asesinas 2 avec Ana Brenda, Gloria Trevi et Sherlyn. Elle chante une partie de la chanson en français. En 2010, elle a été nommée par ses pairs dans la catégorie « meilleure jeune actrice » de telenovela. En 2011, elle a reçu le prix de la « meilleure actrice » pour Teresa.

Le , il a été confirmé qu'Angélique Boyer, avec Sebastián Rulli et Luis Roberto Guzmán, serait la vedette de Lo que la vida me robó un remake de Bodas de odio produit en 1983.

En , il a été confirmé qu'Angélique Boyer serait la protagoniste du remake de Lazos de amor avec Sebastián Rulli.

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

TelenovelasModifier

SériesModifier

  • Mujeres asesinas (Televisa)
    • 2009 : Épisode : Soledad, Cautiva (en français : « Soledad, captive ») - Soledad Oropeza

ThéâtreModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier